Produits & Services
Confiture de luxe BRUNETON, mets et confitures pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineMeubles sur mesures toutes essences de bois pour professionnelsCoffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC ConseilSurveillance de rentabilité pour PME, aide, conseil et outil logicielSuivre sa rentabilité au jour le jourTransmettre son patrimoine, conseils et aide à la transmission patrimonialeTransmission de patrimoine : donation ou succession ? Comment bien préparer sa retraite, conseils et aides à la constitutionBien préparer sa retraite - anticipation, conseils et constitutionOptimiser ses charges immobilières, foncières - surévaluation taxesOptimisez vos taxes immobilières d'entreprise
Dernières infos

Hôtellerie-restauration : chute de 8,5 % de chiffre d'affaires, selon l'UPA

Dominique Largeron

Suite aux attentats et la suppression de la Fête des Lumières, le chiffre d'affaires de l'hôtellerie-restauration a plongé au 4ème trimestre 2015 en Auvergne-Rhône-Alpes. Même déconvenue pour les TPE du BTP ou des services. Les artisans continuent à avoir le moral dans les chaussettes, mais espèrent dans le nouveau président de la Région, Laurent Wauquiez.

Hôtellerie-restauration : chute de 8,5 % de chiffre d'affaires, selon l'UPA

Si la situation économique s'éclaircit un petit peu si l'on en croit les derniers indicateurs de conjoncture de l'Insee Auvergne-Rhône-Alpes, les artisans ont le sentiment d'être laissés au bord du chemin de cette reprise, même molle.

 Bruno Cabut, président de l'Union Professionnelle Artisanale (UPA) qui regroupe les 175 000 TPE de moins de vingt salariés en Auvergne-Rhône-Alpes aligne en ce début d'année des chiffres pas très engageants.

 Pour lui la situation reste sombre sur le front de l'artisanat.

 Le chiffre le plus spectaculaire est constitué par la dégringolade du chiffre d'affaires des TPE de l'hôtellerie et de la restauration qui a plongé de 8,5 % au dernier trimestre 2015.

 La conséquence des attentats

 Il faut y voir la conséquence des attentats du 13 novembre et son corollaire à Lyon : l'annulation de la Fête des Lumières qui a éloigné de la capitale rhônalpine bon nombre des touristes annoncés.

 D'autres secteurs chutent : les Travaux Publics ont vu leur chiffre d'affaires reculer à nouveau de 3,5 %, le Bâtiment de 1,5 % et les services de 1 %.

 Seuls arrivent à surnager les métiers de la fabrication (+ 1,2 % de hausse) et ceux de l'alimentation (+ 0,4 %).

 Pas suffisant cependant pour Bruno Cabut pour renverser une situation globale médiocre : « Chaque jour, le secteur de l'artisanat perd en Rhône-Alpes quinze salariés, il faut le savoir », tonne le président de l'UPA.

 Les raisons sont multiples. Pêle-mêle le représentant des artisans recense la faiblesse de la consommation des Français, le poids des charges, des contraintes administratives grandissantes, etc.

 Au bilan précise-t-il, « on trouve plus de chefs d'entreprise qui font état d'une détérioration de leur trésorerie, soit 25 % que ceux constatant une amélioration, au nombre de 15 % seulement. »

 Au chapitre des raisons, on pourrait y ajouter la faiblesse de la transformation numérique dans les TPE : seule 63 % d'entre elles possèdent par exemple un site Web, l'un des pourcentages les plus faibles d'Europe.

 Face à un Etat qui semble faire la sourde oreille, les artisans de l'UPA veulent désormais se tourner vers le Conseil régional.

 Ainsi, explique Bruno Cabut, ce n'est pas un hasard si la vice-présidente chargée du Numérique à la Région, Juliette Jarry, a aussi dans ses attributions, l'économie de proximité et donc de l'artisanat.

 L'ancien président de l'UPA à la Région

 Un ancien président de l'UPA, Alain Berlioz-Curlet a d'ailleurs été élu sur la liste de Laurent Wauquiez et a pris la présidence de la commission Economie de proximité.

 Il y a également le dossier de l'apprentissage, une des compétences de la région qu'a voulu relancer François Hollande dans ces récentes « mesures d'urgence » pour l'emploi.

 « On a l'impression qu'en France on ne peut pas réformer. Nous allons nous tourner vers l'interlocuteur régional pour faire passer nos messages et tenter d'améliorer la situation actuelle », lance Bruno Cabut. En espérant des actions qui permettraient un rebond du secteur.

 Bref, l'économie de proximité veut désormais jouer la carte politique de la proximité...

Publiée le 28 janv. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT