Dernières infos

L'Isérois Paraboot s'offre une nouvelle usine de chaussures haut-de-gamme à 8 millions d'euros

L'Isérois Paraboot s'offre une nouvelle usine de chaussures haut-de-gamme à 8 millions d'eurosLa nouvelle usine Paraboot

La marque de chaussures Paraboot vient d'inaugurer sa nouvelle usine en Isère, au sein du parc d'activité Centr'Alp2 à Saint-Jean-de-Moirans, non loin de l'Autoroute A 48. Elle entend y consolider la formule qui lui a jusqu'à présent réussi : des modèles haut-de-gamme alliant la tradition du travail du cuir à la solidité.

La recette qui a fait son succès : la semelle en caoutchouc cousu main, réputée inusable... Des chaussures actuellement dans l'air du temps, cette inauguration fait écho au créateur... d'En Marche, élu président, Emmanuel Macron, à qui il arrive de porter des Paraboot...

L’entreprise a regroupé  sur ce site de 11 000 m2 ses unités de fabrication d’Izeaux et de Tullins, concrétisation d'un chantier qui a débuté en février 2016 et qui va permettre à la société iséroise de gagner en compétitivité.

L'objectif pour Paraboot est de produire dans ces nouveaux locaux et sur deux lignes de production, 120 000 paires de chaussures par an, avec deux cents salariés dont une centaine à la production.

Toutes les différentes étapes de la fabrication, du moulage des semelles à la couture de la chaussure, tout est fabriqué sur place, une intégration gage de qualité.

Pour ce faire, l'entreprise a investi 8 millions d’euros, en partie d'ailleurs issus de la vente de ses anciens locaux.

Seules les chaussures haut-de-gamme sont fabriquées en France : en sus de cette production tricolore qui assure 90 % de ses 24 millions d'euros de chiffre d'affaires 2016, dont la moitié à l'export, Paraboot sous-traite chaque année 80 000 modèles moins sophistiqués (chaussures bateau et mocassins d'été) en Espagne et en Italie.

Publiée le 26 juin 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT