Dernières infos

L'axe économique Lyon-Boston se confirme

Siège de la fameuse université de Harvard, du MIT, mais aussi très en pointe sur le numérique, les biotechs et les cleantechs, la Métropole de l'est américain où se trouve une délégation de chefs d'entreprises et de responsables politique lyonnais, a beaucoup de ressemblance avec la Métropole lyonnaise. D'où la volonté d'accélération des relations entre les deux cités.

L'axe économique Lyon-Boston se confirmelors de la signature avec Marty Walsh, maire de Boston et Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de Lyon Métropole.

Vice‐présidente de la Métropole de Lyon, en charge de l’innovation, de la métropole intelligente et du développement numérique Karine Dognin-Sauze actuellement à Boston en a profité pour accentuer déjà ce rapprochement mis en musique lors d'une précédente visite en 2014 de Gérard Collomb.

 Ainsi, la responsable politique lyonnaise a signé jeudi 11 février avec Marty Walsh, maire de Boston, une déclaration d’intention pour une coopération entre la Métropole de Lyon, la Ville de Lyon et la Ville de Boston.

 Cette signature s'est déroulée en présence de Gérard Araud, ambassadeur de France aux Etats‐Unis, également présent à Boston cette semaine.

 Que dit cette déclaration d'intention entre les deux Métropoles ?

Elle est large puisqu'elle englobe le développement économique, l’innovation et l’entrepreneuriat ; mais aussi la Ville du Futur, la mobilité et le développement urbain durable ; et enfin, la culture, l’éducation et le développement du tourisme.

 « Il s’agit là du partenariat privilégié signé entre Lyon et Boston, et même du premier partenariat de ce type entre Lyon et une ville des Etats Unis. Basé sur le développement économique et social, tout à la fois solide et prometteur, il permettra d’intensifier encore les échanges de qualité qui se tiennent entre nos deux villes », a assuré Karine Dognin‐Sauze.

 Un sentiment partagé par le Maire de Boston : « Cette déclaration d’intention permettant de structurer des collaborations dans les domaines de l’innovation, du transport, de la culture, est le résultat de plusieurs échanges de grande qualité entre les deux villes ces dernières années. Les deux villes partagent la même passion pour l’entrepreneuriat et l’excellence dans les domaines des biotechs, des cleantechs, et de la robotique. Je leur souhaite le meilleur pour le futur de leur collaboration ».

 Reste désormais à donner à ce protocole un contenu concret. Un cadre des relations bostono-lyonnaises est en tout cas tracé.

 A Boston dans le cadre du « Big Booster »

 Karine Dognin-Sauze est actuellement à Boston dans le cadre de « Big Booster », programme international d’accompagnement de start‐up lancé cette année par la Fondation pour l’Université de Lyon.

 Boston sert actuellement de cadre à un « bootcamp » proposé aux vingt start‐up encore en compétition dans le programme.

 Karine Dognin Sauze est accompagnée d’une délégation d’universitaires et entrepreneurs lyonnais, non seulement pour Big Booster, mais aussi pour des rencontres avec des entreprises du territoire (Schneider, Philips, Cambridge Innovation Center, Mass Challenge, Greentown Lab…), des universitaires (Harvard, Northeastern, Tufts…), et des représentants politiques américains.

Publiée le 11 févr. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT