La croissance de LDLC.com ralentit nettement

Il était habitué ces dernières années à une croissance à deux chiffres. En apparence, la course en avant du e.commerçant de matériels électroniques lyonnais LDLC.com se poursuit, puisqu'au 3ème trimestre il affiche un chiffre d'affaires en hausse de près de 50 %. En réalité, à périmètre constant, hors materiel.com racheté l'année dernière, la croissance n'est que de 4,7 %. Avant de mieux rebondir ?

La croissance de LDLC.com ralentit nettementLaurent de la Clergerie, Pdg de LDLC.com dans un de ses vingt-deux magasins "en dur"

Au troisième trimestre de l’exercice 2016-2017, le Groupe lyonnais LDLC dirigé par Laurent de la Clergerie a enregistré une croissance de son activité de + 49,2 %, à 143,8 millions d'euros.

 À périmètre constant (hors Materiel.net racheté l'année dernière et consolidé depuis le 1er avril 2016), l’activité est en croissance trimestrielle de 4,7 % seulement. Voilà qui tranche avec les croissances passées, nettement plus dynamiques en phase avec le secteur du e.comme : un résultat qui a amené une chute du cours de Bourse de 3,4 % à 33,80 euros, à l'annonce des résultats, près de – 8 % depuis le début de l'année

 Pour le reste, le déploiement de boutiques et la montée en puissance du réseau de magasins s’est poursuivi conformément au plan de marche au cours du trimestre écoulé, avec 22 points de vente ouverts à fin 2016 (contre 13 fin 2015).

 En fait, le groupe explique qu'il « a été freiné par des ventes en ligne sur les produits high tech moins dynamiques qu’anticipées pendant la période des fêtes. Les variations du cours du dollar, conjuguées à une pénurie en matière d’approvisionnement sur certains composants mémoires, ont entraîné des hausses de prix parfois significatives et des ruptures de stocks qui ont ponctuellement pénalisé le marché en fin d’année. »

 A l’issue des neufs premiers mois de l’exercice 2016-2017, le groupe a ainsi réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 364,9 millions d'euros, en hausse de +51,9 %, dont +8,0 % à périmètre constant.

 Sur neuf mois, les ventes B2C atteignent 267,3 millions d'euros, en progression de +77,6 % (+7,5 % à périmètre constant), dont 36,3 millions d'euros issus du réseau de boutiques en croissance de 42,5 %.

 Le chiffre d’affaires de l’activité B2B s’est pour sa part élevé à 88,9 millions d'euros, en hausse de +8,8 % par rapport aux neuf premiers mois de 2015-2016.

 Après ce 3ème trimestre plus difficile que prévu sur les ventes en ligne, le Groupe attend « un retour rapide à une croissance pro forma à deux chiffres pérennisant ainsi sa bonne dynamique. »

Publiée le 29 janv. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT