Dernières infos

La start-up lyonnaise « Fundy » lance des boutiques éphémères dédiées à la créativité des... start-up

Dominique Largeron

La distribution commerciale en France manque d'originalité et de créativité. Les mêmes boutiques proposent partout les même produits. C'est un schéma que la start-up Fundy  veut casser en proposant dans les villes moyennes des boutiques éphémères ne vendant que des objets originaux lancés par des start-up en mode crowdfunding.

La start-up lyonnaise « Fundy »  lance des boutiques éphémères dédiées à la créativité des... start-up Mathidlde Yagoubi, créatrice de la start-up et Philippe Birken, directeur-associé.

Des objets totalement innovants que vous ne verrez nulle part ailleurs.

C'est ce que proposera à Lyon, à partir du 26 septembre une start-up lyonnaise baptisée « Fundy » créée par Mathilde Yagoubi, une ancienne étudiante de Science-po Lyon.

Quelques exemples : du mobilier en carton éco-responsable, des lunettes en bois, des nœuds papillons en métal, voire des drones avec caméras qui volent comme des oiseaux, des robots pour enfants qui racontent des histoires sur mesure, des postes radios à l'ancienne à l'extérieur, mais dotés à l'intérieur des dernières technologies, etc. Des produits qui dans leur grande majorité sont fabriqués en France.

Vous ne retrouverez ces objets dans aucun magasin. Et ce pour une bonne raison : ils sont eux-même proposés par des start-up, elles-mêmes en gestation car faisant appel au financement participatif sur les plate-formes de crowdfunding.

Deux d'entre elles, les deux plus importantes en France, KissKissBankBank et Ulule font partie du réseau mis en place par la start-up. C'est au sein des centaines de jeunes pousses à la recherche de financement que Mathilde Yagoubi fait son marché, à travers une sélection des produits les plus originaux. Ceux à tout le moins qui, estime-t-elle, devraient rencontrer leur public.

Des produits en pré-vente

Souvent, dans ce cadre, pour lancer leurs produits, ces start-up les proposent sur ces sites de crowdfunding, en pré-vente.

Ce sont ces produits dûment sélectionnés que Mathilde Yagoubi va vendre dans ses boutiques éphémères, à partir du 26 septembre (mais aussi sur le site de sa start-up).

Une initiative  appuyée par Bpi France (Banque Publique d'Investissement), mais aussi par d'autres partenaires qui ont trouvé l'idée originale et prometteuse. Elle l'est.

D'autant que dans un monde de la distribution hexagonal manquant d'originalité et de créativité, de tels magasins éphémères ont toutes les chances de trouver rapidement leur public.

Les premiers à croire dans cette start-up  a été la directrice des Galeries Lafayette de la Part-Dieu.

Quatre vendeuses, dix-huit produits

Le lancement du " Fundy Tour " se fera ainsi dans ce grand magasin, à travers un corner rassemblant quatre vendeuses et dix-huit produits ( du 26 septembre au1er octobre).

Le second à y croire est la mutuelle santé Eovi qui, ensuite, prêtera les locaux d'une ancienne agence, 32 avenue Jean-Jaurés dans le 7ème arrondissement de Lyon (du 4 au 15 octobre).

Le projet est également accompagné par le programme Cgpme start-up que Lyon-entreprises a déjà présenté.

Ainsi dans ces boutiques éphémères, outre les produits cités ci-dessus, ont trouvera également des soins du visage bio et vegan des « Happycuriennes », la télécommande universelle de la Lyonnaise « Kiwi-box », la boisson naturelle « Uma », voire même le nouveau magazine «Trafalgar » dont le cadre éditorial consiste à réaliser des portraits de Lyonnais audacieux.

Un premier tour de table de 100 000 euros

Le premier tour de table réuni par la créatrice de « Fundy Tour » a permis de rassembler 100 000 euros utilisés comme capital de démarrage.

L'objectif de la start-upeuse est de développer très rapidement le concept dans toute la France et à l'international. Une deuxième levée de fonds, est d'ores et déjà programmée pour l'année prochaine.

La société qui emploie déjà quatre personnes devra recruter rapidement si elle tient son plan de route. Et si les deux premières boutiques éphémères rencontrent leur public. La réponse ne va pas tarder: dès la fin du mois...

http://www.fundy.fr



Publiée le 08 sept. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT