Lancement d’une méga-opération d'urbanisme de 95 000 m2 à la Part-Dieu

Dominique Largeron

Il s'agit d'un des plus importants programmes jamais engagé à Lyon. Ce projet, baptisé « Custer » prendra la forme d'une tour haute de 160 mètres de hauteur située à proximité de la gare de la Part-Dieu. Elle comprendra 450 chambres d'hôtels quatre étoiles, signées InterContinental et Accor, ainsi que des bureaux et des commerces. L'évolution de la Part-Dieu vers une forme de mini-Défense hérissée de tours commence à prendre corps. Une différence cependant : il y aura aussi des logements. En nombre.

Lancement d’une méga-opération d'urbanisme de 95 000 m2 à la Part-Dieu

A l'occasion du Mipim qui permet aux grandes métropoles mondiales de rencontrer à Cannes, les plus grands promoteurs et investisseurs mondiaux, Vinci Immobilier et le Grand Lyon ont annoncé d'une même voix le lancement d’une consultation internationale d’architectes en 2012.

Cette consultation porte sur une méga-opération de 95 000 m2 qui sera située devant la Gare de la Part-Dieu à Lyon, au sud de la pace Béraudier, côté Vivier Merle. Ce complexe d'hôtels et de bureaux comportera 450 chambres 4 étoiles.

Baptisé « Cluster », ce projet prendra la forme d'une nouvelle tour, haute de 160 mètres, soit cinq mètres de plus que la Tour du Crédit Lyonnais. Cette nouvelle construction devrait s’ériger  en lieu et place des hôtels Athéna et Novotel et des immeubles de bureaux adjacents, dont la démolition est annoncée pour 2014. En parallèle, deux nouveaux hôtels devraient sortir de terre.

On retrouve dans cette partie hôtelière du projet, le groupe britannique InterContinental déjà présent dans le cinq étoiles prévu au sein de l'Hotel-Dieu. Il construira un Crown Plazza de 250 chambres. Le groupe Accor, déjà majoritairement présent à Lyon, édifiera de son côté un nouveau Novotel de 200 chambres.

Sont également annoncés dans cette opération : 55 000 m2 de bureaux, auxquels s’ajouteront 6 000 m2 de commerces et de services. La livraison de cet ensemble est programmée pour 2017, soit trois ans de travaux prévus au compteur.

« Cette grande opération fera l'objet d'une consultation internationale faisant appel aux plus grandes signatures internationales d’architectes », annonce le Grand Lyon. On saura quelles stars de l'architecture ont été pressenties : le nom des sélectionnés pour ce concours seront communiquées dans les prochaines semaines.

Pour le Grand Lyon, « l’objectif de ce concours est qu’il traduise l’ambition du projet Part-Dieu et son caractère emblématique. » On peut donc espérer que la Part-Dieu qui, architecturalement parlant n'a pas été dans le passé une grande réussite, puisse retrouver en la matière du lustre. A cet égard, la tour Oxygène signée du cabinet d'architecte Arte-Charpentier est plutôt de bon augure pour la suite.

Ce projet de 95 000 m2, l’un des plus importants jamais entrepris à Lyon, entre dans le cadre de la revitalisation de la Part-Dieu, piloté par la Mission Part-Dieu et encadré par l’équipe d’architectes urbanistes AUC. Il a pour but de transformer la Part-Dieu en mini-Défense.

L'objectif à terme est de rajouter plus de 650 000 m2 de bureaux supplémentaires, ce qui représente une croissance de plus de 60 % de surface tertiaire, ce qui porterait l’offre totale à plus d’1,5 millions de m2 à l'horizon 2020.

D'autres immeubles innovants devraient voir le jour entre 2013 et 2015. Les grues ne devraient pas quitter les lieux de la décennie : la Part-Dieu va se construire en hauteur. Dès 2015, une nouvelle tour devrait sortir de terre tous les deux ans.

Après la Tour Oxygène dont seulement deux étages sur vingt-sept ne sont pas encore loués à ce jour, la tour Incity devrait s'élancer jusqu'à 200 mètres d'altitude, dépassant le « Crayon » (165 mètres).

De nombreux autres projets de gratte-ciels sont évoqués : tel cet immeuble de 220 mètre au nom de code Eva, voire « Silex 2 » qui devrait atteindre 120 mètres, tandis que la promoteur Icade prévoit de construire un autre IGH (Immeuble de grande Hauteur), de 130 mètres, cette fois.

Une mini-Défense est donc en gestation. Pas tout-à-fait en fait, car, vide la nuit le quartier d'affaires parisien est totalement dédié au business. Telle n'est pas pour la Part-Dieu, l'ambition de Gérard Collomb, le président du Grand Lyon. Il veut en faire aussi un quartier vivant en redensifiant dans le même temps l'habitat urbain pour y construire 2 500 logements supplémentaires. Là encore en hauteur...

Photo (DR)-La future physionomie de la Part-Dieu, à l'horizon 2020, une Défense en réduction.

Publiée le 08 mars 2012 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 12 mars 2012
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Urbanisme
Hôtellerie, résidences hôtelières
Lyon Part Dieu Actus
Actus Lyon
Part Dieu
News Immobilier d'habitation
News Immobilier d'entreprise


 
HAUT