Dernières infos

Lancement des travaux de Silex 1 à la Part-Dieu : 10 000 m2 de bureaux supplémentaires dans un proche horizon

Dominique Largeron

L'investisseur-promoteur « Foncière des Régions » investit 47 millions d'euros dans un immeuble de bureaux de neuf étages destiné à accueillir plus de 700 personnes. On y trouvera également un restaurant d'entreprise et des services divers, voire même peut-être un commerce. Une mise en bouche avant l'opération immobilière de plus grande envergure qui doit suivre : Silex 2.

Lancement des travaux de Silex 1 à la Part-Dieu : 10 000 m2 de bureaux supplémentaires dans un proche horizonSilex 1

Les agents spécialisés dans l'immobilier de bureaux le reconnaissent : il leur est désormais difficile de trouver pour leurs clients de grands plateaux de belle qualité dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon.

Rien d'étonnant donc si « Foncière des Régions » a lancé lundi13 avril les travaux d'un nouvel immeuble de bureaux « en blanc » : Silex 1. « en blanc » signifie qu'il n'y a pas encore de pré-location.

Cet important investisseur-promoteur, très présent à Lyon, est en effet à peu près sûr de faire le plein de locataires lorsque la construction sera terminée, en principe à la fin de l'année 2016.

Les 10 000 m2 de bureaux supplémentaires arrivant sur le marché, d'ici un an et demi ne seront pas de trop.

Il s'agit d'un immeuble de sept étages de bureaux situé face au centre commercial de la Part-Dieu et à deux cent mètres de la gare, en l'occurrence, à l'angle de la rue Bouchut et de celle des Cuirassiers.

A l'origine de ces travaux réalisés par le Groupe Eiffage, un achat groupé dans toute la France par « Foncière des Régions » qui a racheté un peu partout près de soixante sièges d'EDF ! Parmi les immeubles dont il est devenu propriétaire des murs, on trouve celui que l'Electricien national occupait à la Part-Dieu. Guère élégant, dépassé, il a été rasé pour laisser la place à l'immeuble Silex 1.

Une façade blanche en résine de synthèse

Signé du cabinet d'architectes AIA, ce bâtiment aura pour caractéristique une façade blanche constituée de « corian », une résine de synthèse.

On y trouvera également un jardin suspendu de 450 m2, au deuxième niveau.

Comme l'impose désormais le Grand Lyon, la base de l'immeuble sera constituée sur deux niveaux, d'un « socle actif », selon la terminologie en vigueur chez les urbanistes : c'est à dire des lieux de vie destinés à être animés en permanence et non pas seulement dans la journée. L'objectif est d'éviter de faire de la Part-Dieu un « downtown » à l'américaine, mort dès la fermeture des bureaux, mais un quartier qui vit aussi la nuit, le week-end...

Un restaurant capable de servir 400 couverts

On y trouvera en l'occurrence un restaurant d'entreprise capable de servir quatre-cents couverts, une cafétaria, peut-être une conciergerie, ainsi qu'un commerce sur 600 m2 avec une mezzanine de 200 m2, voire peut-être aussi un Fab Lab, un lieu d'expérimentation.

Les sept niveaux suivants accueilleront donc des bureaux à travers des plateaux de 1 200 m2, divisibles au maximum par deux, mais pas plus.

Au total cet immeuble est susceptible d'accueillir près de 720 personnes à raison d'un poste de travail moyen de 11 m2 par salarié. On y trouvera enfin un parking offrant soixante places.

Bien entendu, puisqu'on se trouve dans le deuxième quartier d'affaires français après la Défense, cet immeuble répondra aux dernières certifications en vigueur : NF, HQE (Haute Qualité Environnementale) « passeport excellent » et BREEAM, le tout associé au label de performance énergétique BBC-Effinergie. Un passage obligé, désormais.

Un investissement de 47 millions d'euros

Cet ensemble représente pour « Foncière des Régions » un investissement de 47 millions d'euros.

Ce nouvel immeuble entrera dans l'impressionnant portefeuille d'immeubles que possède à Lyon « Foncière des Régions » : près de 100 000 m2 pour 600 millions d'euros. Sans oublier la propriété des murs de nombreux hôtels, à commencer par le Novotel de la Part-Dieu, qui devrait être lui aussi l'objet d'une importante opération immobilière sous le nom de baptême : « Two Lyon ».

                                            Le projet Silex 2

En attendant, Gérard Collomb, président de la Métropole ne cache pas son impatience de voir la suite de l'opération Silex 1. Il est en effet prévu à proximité un Silex 2, offrant trois fois plus de superficie : 30 000 m2. Il sera contigu à l'actuel immeuble EDF avec lequel il devrait créer une synergie architecturale. Le démarrage des travaux dépendra de la vitesse à laquelle Silex 1 sera commercialisé...

 Reste que la Part-Dieu n'a pas fini de connaître des travaux puisque l'objectif affiché de Gérard Collomb est de porter à terme, la superficie de bureaux du quartier d'affaires lyonnais d'1 million de m2 actuellement, à 1,5 million...



Visite virtuelle de Silex 1
Publiée le 13 avril 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
News Immobilier d'entreprise

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT