Dernières infos

Le groupe familial Aguettant inaugure à Lyon-Gerland à la fois son nouveau siège social et un nouveau laboratoire

Dominique Largeron

L'ambition est forte pour ce groupe familial lyonnais : doubler le chiffre d'affaires en dix ans en se déployant à l'international. Pour ce faire, Aguettant vient de se réorganiser complètement en relocalisant à Gerland un certain nombre de fabrications qui étaient auparavant sous-traitées. Un investissement global de 46 millions d'euros.

Le groupe familial Aguettant inaugure à Lyon-Gerland à la fois son nouveau siège social et un nouveau laboratoireLe nouveau siège social d'Aguettant

Aguettant, société familiale et indépendante de 530 salariés et de 106 millions d'euros de chiffres d'affaires consolidé en 2015, affiche une belle santé.

Ce groupe a su se développer en construisant un portefeuille d'une soixantaine de produits dans plusieurs domaines d’activités de niche, tels que la médecine d’urgence, les micro-nutriments essentiels, la maladie de Parkinson, mais aussi les systèmes d’administration innovants, telles que les seringues plastiques pré-remplies qui connaissent un gros succès.

Son moteur : l'innovation : le groupe consacre 5 % de son chiffre d'affaires à la Recherche&Développement.

 Cette croissance rapide l'a amené à se retrouver trop à l'étroit sur son site historique de Lyon-Gerland, datant de...1959.

 Ayant transféré sa logistique à Saint-Fons, il avait enfin la possibilité de raser son ancien site logistique pour construire son nouveau siège social, ainsi qu'une unité de fabrication au cœur même du quartier biotech de Lyon.

 Représentant un investissement total de 46 millions d'euros dont 40 millions à Lyon même, la réorganisation est presque terminée. Le nouveau site de Lyon-Gerland où se situe donc le siège et l'usine de production historique (300 personnes), vient d'être inauguré. Il se déploie sur une superficie de près de 8 500 m2.

 Cinq lignes de production

La ligne de production du nouveau laboratoire dédiée aux seringues

 Le site de production flambant neuf comprend cinq lignes de fabrication et d'assemblage de seringues plastiques pré-remplies, d'ampoules bouteilles et de flacons de verre, mais aussi de stylos auto-injecteurs.

 En fonction de la demande, il reste d'ailleurs de la place pour la création d'une sixième ligne.

 Le dispositif est complété par l'unité de Saint-Fons (75 salariés) où est désormais installée la plateforme logistique ; mais aussi Champagne, en Ardèche où se situe une seconde usine de production qui emploie, elle, une centaine de salariés.

 Ce site spécialisé dans le conditionnement de solutés de perfusion en poche plastique est à son tour en cours de rénovation : un investissement de 6 millions d'euros.

 Relocalisation

  La construction de cette unité de fabrication flambant neuve à Lyon a amené le retour de la fabrication de produits qui étaient jusqu’à présent sous-traités, en l'occurrence donc, une relocalisation. Eric Rougemond en est persuadé : « Il ne peut pas y avoir de recherche forte, si la production est sous-traitée. Le retour de la fabrication au cœur même de Lyon, à proximité de centres de recherche importants, comme l'ENS, constitue pour nous, un incontestable atout. »

Cet important investissement a pour objectif d'accompagner l'internationalisation croissante de ce groupe familial.

Aguettant qui réalise encore les trois quarts de son chiffre d'affaires en France, veut se déployer de manière plus importante encore, en Europe, au Moyen-Orient et au-delà. Pour ce faire, un accord de licence mondial a été signé avec Baxter, un important groupe pharmaceutique pour la distribution d'oligo-éléments et de de micronutriments dans quarante-quatre pays dont les USA.

L'Asie du Sud-Est et la Chine sont également en ligne de mire, notamment en matière de médicaments injectables.

Objectif : 200 millions d'euros de chiffre d'affaires

L'ambition d'Eric Rougemond, président du directoire, est très forte à cet égard : il s'agit de doubler le chiffre d'affaires pour atteindre d'ici dix ans les 200 millions d'euros dont plus de 50 % à l'international.

La tendance est bonne : entre 2011 et 2015, le chiffre d'affaires a déjà progressé de 25 %. La réorganisation du Groupe devrait permettre d'accélérer encore ce solide rythme de croissance.



Publiée le 22 mai 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT