Le groupe hôtelier du Lyonnais Jean-Claude Lavorel vient d'acquérir le futur hôtel 3 étoiles du Parc OL

Dominique Largeron

Actuellement en construction à proximité du Stade édifié par Jean-Michel Aulas à Décines, le futur Hôtel Park OL, tel sera son nom, a été acquis par Jean-Claude Lavorel. Il comprendra un total de 140 chambres, un restaurant, un grand lobby-bar, une salle de fitness et sera, assure-t-on, très « lifestyle »...

Le groupe hôtelier du Lyonnais Jean-Claude Lavorel  vient d'acquérir le futur hôtel 3 étoiles du Parc OL
Le futur Hôtel Parc OL (Illustration Vinci)

 Après avoir fait fortune dans les services médicaux à domicile, à travers LVL Médical, revendu un bon prix, le Lyonnais Jean-Claude Lavorel est en train d'opérer un parcours presque aussi rectiligne dans son nouveau domaine de prédilection : l'hôtellerie.

 On avait beaucoup parlé de lui et de son groupe, « Lavorel Hôtel » lorsqu'il avait acquis l'année dernière, l'ex-hôtel Hilton de la Cité Internationale à Lyon pour le transformer en Marriott 4 étoiles (204 chambres, 1 200 m2 d'espaces de séminaires), après de très gros travaux, non encore d'ailleurs tout-à-fait terminés.

 Ce fut l'occasion de découvrir que Jean-Claude Lavorel avait déjà réussi à construire un groupe d'hôtels plutôt haut-de-gamme, puisqu'il avait préalablement logé dans son groupe, le « Château de Bagnols », un cinq étoiles présent dans le Beaujolais : un Relais & château de 25 suites et doté d'un restaurant gastronomique (1 étoile au Michelin) ; mais aussi les « Suites de la Potinière » à Courchevel 1850, un « Boutique Hôtel » de quinze suites et d'un appartement duplex de...450 m2, au pied des pistes.

 Un investissement de 15 millions d'euros

 Ce petit groupe hôtelier (17 millions d'euros de chiffre d'affaires, 200 personnes) va encore s'étoffer, puisque Jean-Claude Lavorel vient de signer un chèque de 15 millions d'euros pour devenir le propriétaire donc, de l' « Hotel Parc OL ».

 Il s'agira là d'un hôtel trois étoiles de 140 chambres de petit volume : 22 m2 seulement.

 On y trouvera aussi un restaurant dont le concept n'est pas encore tout-de-fait arrêté, mais aussi des espaces de séminaires, un espace de fitness, ainsi qu'un grand lobby-bar.

 Si les chambres, comme au Mama-Shelter de Serge Trigano, l'ancien patron du Club Med, présent par ailleurs à Lyon, les chambres sont plutôt petites et presque spartiates, l'accent sera mis sur le style de vie en son sein, avec des espaces communs de grands volumes, à la fois très connectés et se voulant conviviaux, mais encore dotés d'un lobby-bar où l'on pourra se restaurer toute la journée, travailler, etc.

 Ouverture du nouvel établissement au troisième trimestre 2018

 L'enseigne qui gérera ce nouvel hôtel n'est pas encore choisie. Le Groupe Lavorel est actuellement en train d'en consulter plusieurs.

 Il a un peu de temps pour ce faire car l'ouverture du nouvel établissement n'est pas prévue avant le troisième trimestre 2018.

 S'affichant comme un groupe mettant en avant « une dimension humaine et un positionnement très qualitatif », Lavorel Hôtel officialise à travers cette acquisition son nouveau positionnement : « Devenir un groupe hôtelier puissant et diversifié ».

 Bref, cela signifie qu'après ce premier trois étoiles du groupe, d'autres établissements devraient rejoindre le giron d'un groupe qui affiche de la sorte son ambition.

 De nombreux groupes hôteliers lorgnaient en effet ce site parfaitement placé qu'est le Parc OL, situé à proximité bien sûr du stade (50 mètres...), de la rocade est (A 46), mais aussi d'Eurexpo et de l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. Une future machine à cash, l'hôtel parc OL ?

Publiée le 19 janv. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT