Objectif : démocratiser le modèle des « places de marché » sur le Web : la Lyonnaise Wizaplace lève 2 millions d'euros

Son concept visant à démocratiser les « market places » du Web séduit assurément. Non seulement la société créée et dirigée par Eric Allessandri vient de lever la belle somme de 2 millions d'euros, mais de surcroît son conseil d'administration s'élargit à des pointures telles que Françoise Gri, l'ancienne patronne d'IBM France ou Patrick Bénichou, le fondateur d'Open Wide qui, avec d'autres business angels, ont décidé d'accompagner cette prometteuse start-up.

Objectif : démocratiser le modèle des « places de marché » sur le Web : la Lyonnaise Wizaplace lève 2 millions d'eurosEric Alessandri, créateur et dirigeant de Wizaplace

La start-up lyonnaise Wizaplace vient de boucler une deuxième levée de fonds de plus de 2 millions d'euros pour accélérer le déploiement de son modèle de place de marché « tout-en-un ». Une révolution sur le marché des plateformes e-commerce.

 Pourquoi ? Parce que cette société créée et dirigée par Eric Alessandri depuis 2012 a mis au point une plateforme complète de création et de gestion de plateforme de e.commerce, dont les coûts de production et les temps de mise en oeuvre sont divisés... par cinq au regard des technologies actuelles du marché.

 Une volonté de démocratiser les plateformes de e.commerce

 On comprend que le concept ait attiré l'intérêt des investisseurs.

 Le pari de Wizaplace dans le siège est basé dans le quartier de Vaise à Lyon n'est pas mince : tout bonnement, la démocratisation du modèle de plateformes de e.commerce.

 Les succès d’Amazon, Alibaba ou du Bon Coin incarnent cette nouvelle génération e-commerce. Wizaplace a l'ambition de la mettre au service de tous les e-marchands et des PME, ETI ou grands groupes.

 Ainsi la plateforme créée par Wizaplace affiche plus de soixante-dix modules pour créer et gérer tous types de marketplace : BtoC, BtoB, CtoC, marketplace cross-canal ou de services.

 Sa stratégie : réunir dans un seul environnement les trois briques indispensables pour mener à bien ce type de projet : le front-office de la marketplace ; le back-office des vendeurs ; ainsi que le back-office de l’administrateur.

 « Contrairement aux plateformes e-commerce traditionnelles, mono-vendeur, la marketplace est un environnement multi-vendeurs, ce qui impacte toutes ses composantes », explique Eric Alessandri, le fondateur de Wizaplace.

 Il ajoute : « Nous avons conçu notre plateforme comme un ensemble de micro-services interdépendants, beaucoup plus faciles à déployer et maintenir. »

 Lancée commercialement en septembre 2015, la plateforme a déjà été choisie par une vingtaine de clients dès sa première année de commercialisation. Des start-up et e-commerçants (Desporteo, Kolectiv Design, Okadran…) ; ainsi que des distributeurs (Cash Converters, Crédit Mutuel Arkea…) ont adopté cette plateforme pour bâtir leur propre place de marché en marque blanche.

 Fort de la réussite de ces premiers pas, Eric Allessandri a réussi à agréger autour de lui une belle brochette de business angels, pour accélérer le déploiement de son modèle.

 Ils sont ainsi une dizaine de « business angels » du e-commerce et de l’industrie high tech à avoir décidé d'accompagner financièrement le start-up lyonnaise.

 L'ex-IBM Françoise Gri au board de Wizaplace

 Parmi ceux-ci figure Françoise Gri, l'ex-présidente d’IBM France, de Manpower et de Pierre et Vacances ; ainsi que Pierre Asseo, entrepreneur et investisseur, fondateur et Pdg de Wabel.

On trouve aussi désormais au board de Wizaplace, Patrick Bénichou, Fondateur de Open Wide, N°2 de l’open source en France, cédé l’été dernier à Smile ; mais encore « SaaS Partners », un holding de participations regroupant vingt entrepreneurs experts en SaaS, qui compte parmi ses membres Martin Génot (COO de PhotoBox et multi-entrepreneur), ou encore Bertrand Fredenucci (fondateur de Btwinz SaaS Ventures et multi-entrepreneur)...

 Bref un "board" qui commence à prendre l'allure d'un Who's Who des représentants les plus en vue des nouvelles technologies.

Publiée le 20 févr. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT