Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

Pour sauver le projet : les financeurs de l'A 45 rencontrent la ministre le 11 octobre avec de nouvelles propositions

Dominique Largeron

Le projet de l'autoroute A 45 va-t-il être débloqué in extremis ? On sait que le gouvernement veut remettre à plat tous les grands projets d'infrastructures. Or, le projet de canal Seine-Nord, puis le Lyon-Turin semblent sortir aux forceps de cette inquiétante « pause ». Et pourquoi pas aussi l'A 45 ?

Pour sauver le projet : les financeurs de l'A 45 rencontrent la ministre le 11 octobre avec de nouvelles propositionsEmmanuel Imberton, président de la CCI Lyon Métropole/St-Etienne/Roanne : "Que veut-on de plus !"

La pression monte de plus en plus fort sur l'A 45. Toutes les parties prenantes du projet réunies au sein du « Collectif pour l'A45 », les collectivités, le Medef, la CPME, Chambres des Métiers, etc., se sont rassemblées lundi 2 octobre à la CCI Lyon Métropole pour frapper du poing sur la table.

Un sentiment de colère qu'exprime Emmanuel Imberton, président de la CCI. « Il y a vingt-cinq ans que ce dossier a été lancé, La DUP (Déclaration d'utilité publique, ndlr) qui se termine l'année prochaine a été lancée en 2008. Deux présidents de la République sont venus à Saint-Etienne pour assurer que l'A 45 se fera. Un concessionnaire, Vinci a été désigné. Le projet est financé, validé par le Conseil d'Etat. Que veut-on de plus ! »

« Faire sortir l'A45 du processus de pause... »

Pour Emmanuel Imberton, il faut sortir l'A 45 du processus de « pause des infrastructures en cours : Il ne manque plus que la signature du ministre pour démarrer les travaux ».

Et d'ajouter : « Si ce n'est pas le cas, que vaut alors la parole de l'Etat ! Je comprends que l'on veuille remettre à plat des projets qui ne sont qu'à l'état d'ébauches, mais pas l'A 45 qui est un projet finalisé. »

Et le président de la CCI Lyon/St-Etienne/Roanne d'assurer : « Je peux vous dire que les chefs d'entreprises stéphanois sont très en colère. Ils ont le sentiment que si la situation de se débloque pas, tout le travail effectué depuis vingt-cinq ans n'aura servi à rien ! »

Il enfonce le clou : « Ne pas faire cette autoroute serait une véritable catastrophe pour Saint-Etienne, comme d'ailleurs pour Lyon. C'est l'une des autoroutes les plus chargées de France il s'y déroule presque un accident par jour, se déplacer en voiture entre Lyon et Saint-Etienne est devenu aléatoire : ce n'est plus possible ! »

Et de lancer : « D'autant qu'il n'existe véritablement aucun projet alternatif. Ne pas faire cette autoroute s'est condamner la région stéphanoise. »

Et si le gouvernement fait la sourde oreille que se passe-t-il ? « Pour l'instant, nous réfléchissons à la suite, mais ce que nous voulons c'est d'abord renouer le dialogue », assure Emmanuel Imberton.

Le président de la CCI comptait bien rencontrer Elisabeth Borne, la ministre des Transports ce samedi, lors de l'inauguration du nouveau Terminal T1 de l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry pour se faire le porte-parole de toute une région.

Mais le moment le plus important se déroulera sans doute le mercredi 11 octobre dans le bureau de la ministre à Paris.

Tous présents autour de la table

Tous les participants au financement du projet seront présents autour de la table. Ils feront très probablement des propositions. L'Etat n'a pas les moyens actuellement de mettre sa quote-part, comme prévu dans ce projet : les collectivités pourraient non pas financer sa part de l'A45 à la place de l'Etat, mais lui avancer de l'argent, en proposant au dit Etat de reporter ses échéances qu'elles prendraient provisoirement à leur compte.

Bref, l'Etat contre sa signature se verrait proposer de payer un peu plus tard. Ce serait alors un gros effort pour ces financeurs, illustrant leur ferme volonté de lancer le plus rapidement possible les travaux de cet autoroute.

Sera-ce suffisant pour débloquer ce dossier ? On le saura rapidement...



Publiée le 07 oct. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

A45[ 10/10/17 ]
L'autoroute en question, en fait La fouillouse Brignais et non Saint Etienne Lyon débouchera sur la voie rapide de Brignais à Pierre Bénite
Mr IMBERTON A T IL PRIS UNE SEULE VOIE CETTE VOIE DITE RAPIDE LE MATIN ENTRE 6H45 ET 8H15 ?
En fait elle est déjà saturée complétement sans l'arrivée de l'autoroute ; que se passera t il alors : au lieu de mettre 5 minutes pour faire Brignais Pierre Bénite quand il n' y a pas de circulation on met déjà trois à quatre fois plus de temps à 7h du matin et on mettra huit à dix fois plus de temps quand l'autoroute débouchera à Brignais ?NON MERCI
Faciliter le production locale !![ 10/10/17 ]
Imberton ferait bien de faciliter la production locale(n'est ce pas le rôle de la CCI) en ne détruisant pas des centaines d'hectares de tres bonnes terres agricoles sur le tracé de l'A 45 plutôt que de faciliter la venue de produits d'importation en permettant aux camions de venir plus facilement dans notre région !!Il suffirait d'interdire les camions sur l'A 47 de 7h30 h à 9 heures et le bouchon de Givors n'éxisterait plus.!!le reste de la journée çà circule très bien !!de plus les camions venant de Clermont pour aller à Lyon devrait utiliser l'A 89 vide toute la journée !!
Saint-Etienne tres endettée !![ 10/10/17 ]
Mais qui va préter l'argent à l'Etat ??La ville de Saint-Etienne déjà tres endettée et qui va payer les interets de ces prets ??les contribuables de la région avec de fortes augmentation des impots ????
FRance tres endettée!!![ 10/10/17 ]
Encore un qui n'a pas compris que la France était très endettée et qu'il fallait faire des économies pour ne pas finir au niveau de la Grèce avec tous les comptes en banque et placements de la population saisis !!!
A45[ 08/10/17 ]
M. Imberton qui représente fort bien une partie du patronat stéphanois et le lobby des transports mais qui ne paye rien, continue a mentir.
NON M. Imberton il y a pas plus d’accident sur l’A47 que sur les autres autoroutes régionales.
NON M. Imberton il n’est pas impossible de circuler sur l’A47. Les difficultés existent en début de matinée dans le sens Saint-Etienne-Lyon et à partir de 17h dans le sens inverse.
SI M. Imberton il existe des alternatives à l’A45, moins couteuses et plus rapides à réaliser. Demander à Jean-Louis Gagnaire (votre supporter) qui annonce une requalification de l’A47 pour 600 à 800 millions d’euros.
NON M. Imberton il n’y aura pas que les financeurs autour de la table d’Elisabeth Borne mercredi 11 octobre en fin de journée. Les représentants du Rhône et de la Métropole lyonnaise seront présents eux-aussi et ils n’ont pas le même avis que vos amis stéphanois.
Monsieur Imberton avez-vous pris le temps de lire en détail la DUP ? Avez-vous lu le rapport de la commission « Mobilité 21 » du 27 juin 2013 ? Connaissez-vous le tracé exact du projet A45 ?
À titre d’information, il relierait La Fouillouse dans la Loire à Brignais dans le Rhône pour se poursuivre sur l’A450 qui comptabilise 58 000 véhicules par jour et qui est classée comme le point le plus encombré de l’agglomération lyonnaise.
À titre d’information, je vous livre le paragraphe du rapport Mobilité 21 qui traite de ce sujet :
« La commision considère qu’il importe de poursuivre les efforts déjà engagés pour le renforcement indispensable de l’offre ferroviaire. Pour les déplacements par la route, dont les conditions sont aujourd’hui très dégradées, la solution ne pourra, le cas échéant, être décidée sous la forme du projet A45 qu’après s’être assuré de manière contradictoire qu’il n’existe pas d’alternative effective à un coût raisonnable. Une poursuite des études est indispensable. La commission juge que si la réalisation du projet A45 devait être décidée, une solution satisfaisante pour l’arrivée du projet sur l’agglomération lyonnaise devra être trouvée pour éviter d’y aggraver les conditions de circulation, notamment au niveau du nœud A7-A450.

Avouez que pour 1,5 milliard d’euros c’est cher payé pour arriver dans un bouchon.
Gérard Collomb, alors maire de Lyon et Président de la Métropole lyonnaise n’a jamais voulu participer au financement de l’A45 et n’a jamais voulu de son arrivée à Brignais. Son successeur David Kimelfeld est sur la même position.
Michel Mercier, alors président du Conseil Général du Rhône a été sur la même position de refus de l’A45. Son successeur Christophe Guilloteau est aussi farouchement opposé à l’A45.

Mercredi 11 octobre, Christophe Guilloteau et Jean-Luc Da Passano (représentant de David Kimelfeld) seront à Paris avec Gaël Perdriau, Bernard Bonne et Dino Ciniéri (représentant de Laurent Wauquiez). Vous croyez que l’agglomération lyonnaise n’a pas son mot à dire ? Il n’y a que ceux qui sont prêts à gaspiller 800 millions d’argent public qui ont le droit de s’exprimer chaque jour ou de lancer des pétitions ?
Jeudi 12 octobre en fin de matinée tous les parlementaires du Rhône et de la Loire sont invités au Ministère des transports en fin de matinée. Enfin une Ministre qui réunit l’ensemble des protagonistes sur le sujet des déplacements qui intéresse 2 territoires

Le comble est atteint quand vous reprenez les dires de Gaël Perdriau qui, sans l’autorisation du Conseil de Communauté de Saint-Etienne métropole (53 communes), « pourrait non pas financer la part de l'A45 à la place de l'Etat, mais lui avancer de l'argent, en proposant au dit Etat de reporter ses échéances qu'elles prendraient provisoirement à son compte ».
Il ne faut pas manquer de toupet pour oser prétendre se substituer à l’Etat et engager 400 millions supplémentaires, même à titre d’avance, alors que les finances de Saint-Etienne métropole ne sont pas en bon état.

C’est encore un très gros mensonge ou une duperie.


HAUT