Produits & Services
Confiture de luxe BRUNETON, mets et confitures pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineMeubles sur mesures toutes essences de bois pour professionnelsCoffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC ConseilSurveillance de rentabilité pour PME, aide, conseil et outil logicielSuivre sa rentabilité au jour le jourTransmettre son patrimoine, conseils et aide à la transmission patrimonialeTransmission de patrimoine : donation ou succession ? Comment bien préparer sa retraite, conseils et aides à la constitutionBien préparer sa retraite - anticipation, conseils et constitutionOptimiser ses charges immobilières, foncières - surévaluation taxesOptimisez vos taxes immobilières d'entreprise
Dernières infos

Pourquoi le milliardaire égyptien Naguib Sawiris s'intéresse-t-il à Euronews ?

Dominique Largeron

Les syndicats de journalistes présents au sein de la chaîne européenne sont perplexes. Quel est le moteur qui amène le richissime entrepreneur à vouloir prendre la majorité du capital de la chaîne basée à Lyon. L'image ? Un développement dans le numérique qui pourrait s'avérer important...et juteux. Ou simplement un goût prononcé pour la télévision.. ?

Pourquoi le milliardaire égyptien Naguib Sawiris s'intéresse-t-il à Euronews ?Le nouveau siège d'Euronews à Confluence ; en médaillon Naguib Sawiris lors d'un de ses passages au World Economic Forum de Davos (Photos D. Largeron et D.R.)

L'annonce n'a pas constitué une grande surprise. Michael Peters directeur général de la chaîne, avait annoncé depuis longtemps qu'il avait mandaté la banque Lazard pour trouver un actionnaire stable pour la chaîne de télévision européenne basée à Lyon : Euronews.

 Euronews qui fait travailler près de trois cents journalistes de tous horizons pour diffuser ses programmes en treize langues ne connaît pourtant pas de difficultés financières.

 La chaîne a réalisé, en 2013, un chiffre d'affaires de 52,48 millions d'euros pour un résultat net de 1,129 million d'euros, contre respectivement 60,04 millions et 1,84 million en 2012.

Du fait de son modèle économique et de la multiplicité des langues qu'elle utilise pour sa diffusion, gage de surcoûts, sa rentabilité est faible. Et son directeur général a de fortes ambitions pour son développement, déjà engagé, par ailleurs, notamment sur le Web, à travers YouTube.

D'où la volonté d'ouverture du capital, les chaînes publiques européennes actionnaires et majoritaires au capital-vingt-et-une au total- déjà elles-mêmes peu à l'aise financièrement ne désirant pas remettre indéfiniment au pot. Il faut y ajouter les 5 % détenus conjointement par la région Rhône-Alpes, la Métropole et le Département du Rhône, une présence qui constitue un gage de maintien d'Euronews à Lyon (*).

35 millions d'euros

Or, l'annonce de « négociations exclusives » avec le milliardaire égyptien Naguib Sawiris pour une augmentation de capital de 35 millions d'euros aurait pour conséquence, si elle aboutit, une privatisation d'Euronews dans la mesure où cette somme lui permettrait de prendre 53 % du capital de la chaîne et de facto de devenir majoritaire.

Pourquoi pas, expriment certains représentants syndicaux de la chaîne, si l'objectif est le développement de la chaîne de télévision européenne ?

Ces mêmes syndicats de journalistes se sont d'abord enquis de savoir qui est Naguib Sawiris, l'homme qui veut jeter son dévolu sur Euronews ?

C'est un homme d'affaires égyptien, chrétien copte, versé depuis longtemps dans le monde des médias et des télécoms.

 « C'est une marque à lui tout seul»

 «Un homme du monde qui a une vision globale : c'est une marque à lui tout seul», selon le directeur d'Euronews, Michael Peters.

 Il a fait fortune dans les télécoms en créant le géant Orascom Telecom, présent en Égypte, en Algérie, en Irak et en Italie.

 Depuis quelques années il a revendu l'essentiel de ses investissements Djezzy au groupe russo-finlandais Vimpelcom et son opérateur égyptien Mobinil au Français Orange.

Sur le plan audiovisuel, Sawiris possède déjà une télévision « Ontv », qui s'est fortement illustrée durant la révolution arabe et dont une partie a été revendue à l'autre important homme d'affaires franco-tunisien Tarek Ben Ammar.

 Il a également investi à une certaine période dans Mediaset en Italie, « sans interférer dans le contenu éditorial », reconnaît un journaliste italien de la chaîne basée à Lyon.

 « Pas d'interférences »

 Rapidement après que les négociations en cours ont été révélées par le Figaro, Naguib Sawiris a fait savoir dans un communiqué que la chaîne paneuropéenne « restera neutre » et qu'il n'y aurait pas « d'interférences » entre les journalistes et le nouvel actionnariat.

 Il a également précisé ensuite lors d'une conférence de presse qu'il voulait consacrer son investissement dans la chaîne, au développement de la marque dans le numérique.

 Si l'arrivée du milliardaire égyptien se confirme, des aménagements seront d'ailleurs mis en œuvre pour préserver l'indépendance de la chaîne : les actionnaires historiques auront ainsi un droit de veto qui empêcherait s'il le voulait, Naguib Sawiris de bouleverser la ligne éditoriale d'Euronews, qui serait de plus protégée par un nouvel organe de contrôle, à créer.

D'où les interrogations des journalistes d'Euronews : si ce n'est pas le pouvoir, que vient donc chercher le tycoon égyptien en injectant 35 millions d'euros à Lyon dans Euronews ?

 Il faut d'ailleurs relativiser cette somme qui, vu sa fortune et les capitaux dont il peut disposer, n'est guère élevée. Ce « petit » ticket d'entrée, pour lui, n'est donc pas investissement stratégique.

 Passionné de télévision

Pour certains, cet homme passionné de télévision a voulu s'offrir un nouveau terrain de jeu, d'autant que le bouleversement numérique qui touche tous les secteurs est aussi en train de concerner la télévision.

 « Le plan stratégique d'Euronews est basé sur une vision forte du futur de la TV dans l'environnement média actuel. Un plan auquel je crois et que je soutiens pleinement », assure Naguib Sawiris.

 Un investissement pour le « fun », alors et pour tester en grandeur nature la télévision connectée de demain ? On serait tenté d'y croire, mais wait and see...

.

Publiée le 02 mars 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT