Dernières infos

Recul de près de 30 % depuis le 1er janvier : l'action du e.commerçant lyonnais LDLC.com à la peine

Recul de près de 30 % depuis le 1er janvier : l'action du e.commerçant lyonnais LDLC.com à la peineL'objectif d'un parc d'une centaine de magasins reste d'actualité.

Le titre LDLC a chuté de près de 10 % en Bourse, après l'annonce de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2016/2017. Depuis le début de l'année, le titre est en recul de près de 30 % à près de 25 euros. Le beau parcours boursier de la société lyonnaise de e.commerce connaît des ratés.

En fait le marché boursier a été déçu par un chiffre d'affaires du dernier trimestre très inférieur aux attentes.

De même, le groupe n'a pas réitéré son objectif d'Ebitda, affecté par une forte pression sur l'activité « B2C online », tandis que le segment « B2B » continue de croître au ralenti.

Certes, à périmètre constant, le groupe lyonnais de e-commerce a bouclé son exercice 2016-2017 avec des revenus en hausse de 6 %.

 Sur l'ensemble de l'exercice, celui-ci s'affiche même en hausse de 50 % par rapport à 2015/2016, à 480 millions d'euros, mais cette hausse est due en grande partie au rachat de materiel.net

Manifestement, les investisseurs ont peu apprécié l'absence de croissance organique au quatrième trimestre. En outre, dans la foulée, deux bureaux d'études ont revu leur opinion à la baisse sur la valeur.

 Pour Olivier de la Clergerie, directeur, cependant « Nos fondamentaux et notre efficience commerciale et opérationnelle sont solides : ils nous permettre de réaffirmer notre ambition d'atteindre un chiffre d'affaires de 1 milliard d'euros, avec un Ebitda de l'ordre de 5,5 à 6 % et de disposer d'une centaine de magasins »

 Il faut en effet remettre in fine ce net recul boursier en perspective. Si sur les trois dernières années, l'action LDLC ne croît que de 8 % ; sur cinq ans, la hausse du cours reste conséquente : + 356 %.

 Cette déception sur les chiffres du 4ème trimestre a été mise à profit par beaucoup pour engranger des prises de bénéfices, après une forte et longue hausse du cours. Retour donc à la normale pour LDLC...

Publiée le 02 mai 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT