Dernières infos

Rhône-Alpes : le chômage à nouveau en forte hausse en août

Près de 4 000 chômeurs de plus, soit une hausse de 1,3 %, en août, le double de la hausse constatée au plan national. Le Rhône est l'un des départements où le chômage augmente le plus. Il baisse légèrement en revanche dans la Loire

Rhône-Alpes : le chômage à nouveau en forte hausse en août

 Décidément, le chômage joue les montagnes russes. Après deux mois d'accalmie, le chômage augmente à nouveau dans la région.

 Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi de catégorie A s'établit à 334 802 en région Rhône-Alpes au mois d'août dernier.

 Ce nombre augmente de 1,3 % par rapport à la fin juillet 2015, soit très précisément 4 191 chômeurs de plus : l'équivalent de l'effectif d'une grosse entreprise.

 Ce chiffre est moindre au niveau national. Il augmente de 0,6 % par rapport à la fin juillet 2015 (+ 4,6 % sur un an).

 En région Rhône-Alpes, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A,B,C s'établit à 513 688 fin août 2015.

 Ce nombre augmente de 0,2 % (soit + 1 219) . Sur un an, il augmente de 8,5 %.

 La situation est très contrastée selon les départements, la Loire, souvent à la traîne voit cette fois le nombre de ses demandeurs d'emploi diminuer (- 0,2 %).

 Pour les autres départements : Ain (+2,5 %), Ardèche (+1,3 %), Drôme (+0,8 %), Isère (+ 1,2 %), Loire (- 0,2 %), Rhône (+ 1,6 %), Savoie (+ 0,8 %), Haute-Savoie (+ 1,7 %).

 Si le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A de moins de 25ans diminue de 1% en août (+3,2 % sur un an), la seule satisfaction que l'on peut trouver dans ces chiffres, celui des chômeurs âgés de 25 à4 9ansaugmente de 1,4 % (+5,4 % sur un an) et le nombre de ceux de 50 ans et plus s'accroît de 2,3 % ( + 10,2 % sur un an).

 Sur cette période, certains motifs d'inscription à Pôle Emploie sont en diminution : les fins de contrats à durée déterminée (- 2,8 %), les fins de mission d'intérim (- 2,8 %), les licenciements économiques (- 7,4 %), les autres licenciements (- 0,5 %) ; ainsi que les premières entrées (- 16,4 %).

 En revanche, les autres motifs sont en augmentation : les démissions (+ 8,5 %) les reprises d'activité (+ 8,5 %) et les autres cas (+ 2,7 %).

Publiée le 25 sept. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT