Dernières infos

Thierry Pecorella : « Le nouveau Radisson va surprendre les Lyonnais ! »

Propos recueillis par Pascal Auclair

Après presque trois ans de travaux, le Radisson Blu vient de rouvrir ses portes au sommet du Crayon, la tour la plus emblématique de la ville, au cœur de la Part-Dieu. Outre la rénovation des 245 chambres et 11 salles de réunion, l’établissement a également inauguré le Celest Bar & Restaurant, un nouveau concept culinaire décliné au 32e étage, à 116 mètres d’altitude, avec vue panoramique sur la ville. Visite guidée avec Thierry Pecorella, le directeur général du Radisson Blu, auparavant en poste à Nice, Aix-les-Bains puis Toulouse.

Thierry Pecorella : « Le nouveau Radisson va surprendre les Lyonnais ! »Thierry Pecorella, le directeur du Blu Radisson Lyon

Outre son offre d’hébergement, le Radisson Blu a-t-il aussi renouvelé son offre en matière de restauration ?

Thierry Pecorella-Oui, complètement. Le bar et le restaurant ont été entièrement restructurés et rénovés avec un nouveau concept baptisé Celest Bar & Restaurant. Un espace ouvert de près de 360 mètres carrés sur 2 niveaux. La seule chose qui a été conservée, c’est la vue... panoramique !

 Les habitués de L’Arc-en-Ciel ne vont donc pas reconnaître leur établissement ?

Non, à part le panorama, tout a été reconfiguré du sol au plafond. Le concept développé est inédit au sein du groupe. Compte tenu de la richesse de l’offre en matière de gastronomie à Lyon, il fallait se démarquer sans perdre en qualité. On a ainsi laissé les clés de la cuisine au jeune chef Bruno Vitrac qui a travaillé avec les plus grands en France et à l’étranger. Il a été sélectionné à l’issue d’un concours durant lequel chaque chef devait présenter un plat signature.

 Quelle est justement la tonalité de sa cuisine ?

 A la fois classique et créative, avec une approche très internationale au niveau des saveurs. Il affectionne particulièrement le travail du poisson, produit délicat qui nécessite une grande justesse, tant en termes de préparation que de cuisson.

Le Cabillaud Skrei est son grand favori. Mais son plat signature reste le filet de bœuf « Angus » fumé minute, accompagné d’un siphon de pomme de terre et de condiments Chimichurri. Nos clients seront aussi surpris de pouvoir achever la cuisson de leur brochette de gambas sur un galet du Rhône. Bref, l’idée est de proposer une nouvelle expérience gastronomique, tant au niveau de la cuisine « nomade » que du service.

La décoration, imaginée autour du concept des constellations, va également contribuer à transporter le client dans une autre dimension, à près de 120 mètres d’altitude. Situé dans l’atrium, le Food Shop propose quant à lui une « cuisine de l’instant » avec des salades, sandwichs et desserts tendances qui peuvent être demandés à emporter ou consommer sur place, au bar.

 Vous allez aussi relancer la formule du brunch dominical ?

Oui. Le 1er dimanche de chaque mois à partir de décembre ou les dimanches de fêtes. Outre un immense buffet gourmet composé d’une cinquantaine de produits régionaux, ce brunch, baptisé « Les enfants d’abord », proposera animations, spectacles et jeux pour nos jeunes clients.

A quels prix ?

43 euros pour les adultes, 55 euros avec champagne inclus. Les enfants seront accueillis gracieusement jusqu’à 12 ans sur la base d’un enfant par adulte payant (30 euros par enfant supplémentaire).

 A l’époque de L’Arc-en-Ciel, avec Christian Lherm en cuisine, une étoile brillait au sommet du Crayon. La course aux étoiles est-elle aujourd’hui terminée ?

Oui, la priorité est de proposer une cuisine de qualité mais abordable avec une formule midi à partir de 22 euros.

 Avez-vous conscience qu’après trois ans de silence radio, il va falloir reconquérir le cœur des Lyonnais ?

Oui, complètement. Tout a été fait pour leur proposer une expérience inédite depuis leur arrivée puisqu’ils suivent un cheminement lumineux du rez-de-chaussée jusqu’au 32e étage, dans une ambiance olfactive originale.

Avant de passer à table, ils peuvent aussi commander un cocktail ou une coupe dans notre bar socialisant et communautaire composé de différents univers autour d’un îlot central.

Ce bar est connecté au restaurant par une banquette suspendue. Rien n’a été laissé au hasard pour mener nos clients au septième ciel...

Propos recueillis par Pascal Auclair

Publiée le 05 oct. 2016 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 05 oct. 2016
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT