Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces

PARC DES OISEAUX

Le Parc aux Oiseaux de Villard-les-Dombes se renouvelle avec des Nocturnes cet été et la construction d’un hôtel

Dominique Largeron

Objectif : dépasser cette année les 300 000 visiteurs. Le Parc aux oiseaux de Villard les Dombes n’entend pas s’endormir sur ses lauriers : organisation. de nocturnes cet été, construction d'un hôtel qui ne serait pas le dernier. Il fait le pari du renouvellement

Le Parc aux Oiseaux de Villard-les-Dombes se renouvelle avec des Nocturnes cet été et la construction d’un hôtelLe spectacle son et lumière

La canicule, l'été dernier a sonné comme un avertissement. «  Pendant la canicule 2018 qui s'est déroulée du 26 juillet au 10 août, nous avons vu notre fréquentation plonger de moitié, nous avons perdu 27 000 visiteurs », explique Emmanuel Visentin, le  directeur du Parc des Oiseaux de Villard-les-Dombes (Ain).

Et ce dernier d'ajouter : «  En dix jours, nous avons perdu 350 000 euros, soit 5 % de notre chiffre d’affaires, par rapport à la fréquentation habituelle à ces dates. »

D'où l'idée  de créer des Nocturnes au sein du Parc : «  Nous devons nous adapter au changement climatique. Des canicules, nous en avons eu successivement ces trois dernières années. Il fallait réagir ! »

C'est ainsi que, cette année,  du 15 au juillet au 31 août, le public pourra visiter la nuit un Parc des Oiseaux mis en lumière et découvrir sous un angle totalement différents la plupart des 3 000 volatiles présents, représentant 300 espèces du monde entier,… hormis les manchots : «  Lors d'un test l'année dernière, nous avons senti qu'une visite nocturne les stressait. Ce n'est bien évidemment pas l'objet », ajoute le directeur.

Ces nocturnes se dérouleront en deux temps : déambulation d’abord autour du lac où vivent les oiseaux, dans un espace  visuellement réaménagé sur le thème du crépuscule par Christophe Brière, un concepteur Lumière (Atelier V3) qui s’est donné pour but de redonner de la magie au site ; puis pour terminer la soirée, un spectacle son et lumière signé Marie-Pierre Gauthé qui a souvent participé à la Fête des Lumières à Lyon.  Le thème cette année :   la légende de la Cigogne.

Ces nocturnes ont évidemment un coût, estimé à 400 000 euros par Emmanuel Visentin.

Le top départ de ces visites nocturnes sera donné le 15 juillet, sitôt la série des douze concerts programmés cette année terminés.

Plus de 300 000 visiteurs cette année 


Le directeur du Parc compte dépasser cette année les 300 000 visiteurs, après en avoir accueilli 292 00,  l'année dernière.

L’Epic (Etablissement public à caractère industriel et commercial) qui assure la gestion du parc, une initiative du Département de l'Ain qui est propriétaire des 35 ha du Parc, a réalisé l'année dernière un chiffre d'affaires de  6 millions d’euros, en hausse, pour un bénéfice de 80 000 euros.

Le Parc ne bénéficie par de subventions : « Nous fonctionnons comme une entreprise », lance avec un sourire Emmanuel Visentin.

Le Parc qui emploie 60 permanents effectuant 35 métiers différents  et 130 fiches de paye l'été, a un autre projet dans ses cartons : un hôtel.  « Tous les grands parcs de loisirs le font, il y a une vraie demande d'hébergement sur place », précise le directeur.

Des salles de séminaire

Ainsi un hôtel de trente chambres trois ou quatre étoiles va voir le jour au sein du Parc, à l'emplacement d'anciennes écuries. On y trouvera des salles de séminaire, le Parc visant aussi la clientèle de entreprises par ce biais : un investissement de 2,6 millions d’euros.


La date de l'inauguration est d'ores et déjà fixée : le 12 juillet 2020 !  « Ce ne devrait être qu'un début, nous allons probablement continuer à développer à l'avenir notre capacité hôtelière ».

Avantage pour les clients du futur hôtel : ils seront directement sur place  pour les futures nocturnes que le Parc entend désormais pérenniser…

Publiée le 09 juin 2019 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 10 juin 2019
Voir aussi ...
Mélodie Gardot et Marcus Miller au programme : quand les oiseaux du Parc se mettent à swinguer

Un nouveau venu fait cette année irruption sur la planète Jazz régionale  en version estivale : le Parc des Oiseaux. Il a programmé le juillet, la chanteuse Mélodie Gardot, le 3 juillet et le 11 juillet, le bassiste Marcus Miller. Deux poids-lourds de la scène que les festivals s’arrachent. Si le Parc aux Oiseaux propose […]

Lire la suite sur Jazz In Lyon
Figure dans les rubriques
L'article du jour
PARC DES OISEAUX

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT