Toute l’actualité Lyon Entreprises

Ce salon de la voiture ancienne marie adroitement les rétrospectives de grandes marques, la vente de pièces rares et les rendez-vous de collectionneurs.

Epoqu’Auto se tient durant trois jours (du vendredi 9 au dimanche 11 novembre) à Eurexpo. On y attend près de 700 exposants et quelque 60 000 visiteurs. La formule, enrichie chaque année depuis 40 ans, fait mouche à chaque fois : ce salon, né en juin 1979 comme une simple bourse d’échanges, s’est peu à peu étoffé jusqu’à devenir l’un des plus gros évènements de la voiture ancienne en Europe.

Un salon de pièces d’abord. Si l’on est à peu près sûr d’y trouver le clignotant arrière gauche d’une 203 Peugeot ou le pare-choc avant d’une Citroën 11 chevaux, Epoqu’Auto –organisé par le Club des 3A- doit aussi son succès aux coups de projecteurs qu’il donne chaque année sur telle ou telle marque, prestigieuse ou non.

Hommage à Lamborghini et à Panhard

Cette année, il rend ainsi d‘abord hommage aux extraordinaires italiennes de Lamborghini dont une trentaine de voitures seront présentes : jolis monstres de plusieurs centaines de chevaux qu’on a peu l’habitude d’admirer de près.

Parallèlement, cette édition s’intéresse aux voitures Renault en remontant dans le temps vers quelques modèles rares de la marque : à voir par exemple la Juva quatre Coupé de 1947 ou la 4 CV découvrable de la même année. Plus récente mais ô combien attachante, le cabriolet Floride aux lignes fuselées qui marqua la fin des années 50.

Enfin, Epoqu’Auto s’intéresse aussi cette année à l’une des grandes marques françaises, disparue en 1967 : Panhard. Des voitures inimitables qui sont restées familières durant des décennies propulsées par de petits moteurs plantés dans des carrosseries décapantes. A voir notamment cette fameuse Dyna 3CV cabriolet, riche d’un moteur 2 cylindres de 610 cm3 sortie en 1948 ou, bien sûr, cette ultime 24 CT, sortie en 1967, qui fut le chant du cygne de la marque.

Epoqu’Auto 2018 s’intéresse également aux motos (New Map), aux camions et autocars (Berliet). Mais là n’est pas son seul talent : le Salon attire chaque année de multiples «conservateurs » du patrimoine automobile qui viennent rappeler, avec voitures et bagages, ce que fut un siècle de production automobile.

Il faut déambuler d’allée en allée pour découvrir la richesse et les contrastes de cette histoire, de Talbot à Peugeot, de Renault à Delahaye, de Citroën à Simca ou à Facel Vega. Grâce à des stands joliment décorés, on comprend mieux l’innovation dont a toujours fait preuve Citroën ou la réussite qu’ont constituée les cabriolets Peugeot.

Retour en images sur des précédentes éditions d’Epoqu’Auto

Fans de ces belles demoiselles, vous trouverez un site complet dédié à ces belles mécaniques. A voir ici en images, les photos des belles autos françaises, américaines, anglaises … rien que pour vous donne envie !  

Et pour les adeptes du 2 roues, à voir ici les photos des belles motos allemandes, anglaises, italiennes … version vintage !

Et pour séjourner ce WE à Lyon, c’est l’hébergement du Relais de Montchat !

* Epoqu’Auto du vendredi 9 au dimanche 11 ocotbre à Lyon-Eurexpo.