Toute l’actualité Lyon Entreprises

La deuxième édition d’un salon qui avait fait forte impression cette année, Innorobo, le salon de la robotique de services, se déroulera du 14 au 16 mars 2012 à Lyon. Il devrait doubler de taille, tandis qu’une partie de la manifestation sera cette fois ouverte au grand public.

La deuxième édition d’Innorobo, le salon de la robotique de services créé à Lyon à l’initiative de Bruno Bonnel, président du syndicat Syrobo (qui rassemble les entreprises françaises de robotique), se déroulera cette semaine à Lyon, du 14 au 16 mars.

Des sociétés, laboratoires et centres de recherche dévoileront à cette occasion leurs dernières technologies, services et produits sur plus de 120 stands et pavillons (contre 80 en 2011), organisés autour des six thèmes couvrant les champs d’applications principaux de la robotique de service.

Parmi ceux-ci :

-La robotique médicale  couvre un vaste champ d’applications de la microchirurgie à l’assistance aux personnes âgées ou handicapées, en passant par les exosquelettes, les robots de rééducation ou les BAN (Body Area Network), réseau de capteurs corporels, et s’installe en milieu hospitalier et à domicile.

-Les Robots dans la ville : tout comprendre des réseaux intelligents (Smart Grid), la robotique au service du développement durable, du transport autonome à la réalité augmentée  en passant par l’intelligence ambiante et les robots d’assistance aux citoyens.

-L’Interaction Homme Robot : Allons-nous dépasser notre méfiance culturelle vis à vis des robots et accepter jusqu’à l’homme augmenté ? Comment pouvons-nous interagir avec des dispositifs intelligents ? Qu’attendons-nous des robots de services et quelles sont les limites à leur intégration dans notre vie quotidienne ?

« Après la révolution industrielle et l’ère du tout numérique, l’arrivée des robots de services dans notre quotidien va entraîner un nouveau paradigme et constituer un des piliers majeurs de la croissance économique du 21ème siècle », assure Bruno Bonnell, le président de Syrobo.

Une nouvelle zone interactive sera en outre, lors de ce salon, ouverte au grand public à la manière d’un « living lab » éphémère pour vivre l’expérience du futur que nous dessinent et construisent les entreprises œuvrant dans la robotique. Il permettra aux non professionnels d’assister à des démonstrations, participer à des ateliers, des concours et des conférences débats. Il est vrai qu’à cet égard, l’édition 2011 avait été quelque peu frustrante…