Toute l’actualité Lyon Entreprises

On peut mettre 500 millions sur le RER Métropolotain [Interview Jean-Charles Kohlhaas]
Jean-Charles Kohlhaas, président délégué du Sytral, exprime la possibilité pour l’autorité organisatrice des transports d’acquérir les petites lignes ferroviaires, comme celles de l’Ouest lyonnais. Et confirme le titre unique TCL-TER pour 2022.

Où en est le projet de RER à la lyonnaise ?

Ce système de RER, c’est une bonne alternative pour faire des parkings-relais à l’extérieur de la  métropole et aller chercher les gens en amont. Certaines infrastructures pourraient même être acquises par le Sytral : les trois lignes de l’Ouest lyonnais, Sathonay-Trévoux et la voie de chemin de fer de l’Est lyonnais vers le nord-Isère, celle qu’emprunte sur une partie du linéaire T3. L’État veut se débarrasser des petites lignes au profit des Régions. Nous pourrions nous entendre avec la Région pour les racheter.

Quelle serait votre ambition sur l’Ouest lyonnais ?

J’avais porté le projet de trams-trains entre 2004 et 2010. Je pense qu’il faudrait prolonger la ligne de Brignais jusqu’à Givors, rénover celle de Lozanne en l’électrifiant et même construire, à terme, une quatrième ligne vers Grézieu-la-Varenne. Cela permettrait d’avoir un train toutes les trois minutes trente de Tassin vers Gorge-de-Loup et Saint-Paul. Mais il faut pour cela reprendre le tunnel des Deux-Amants (Tassin) pour passer à deux voies. C’est un budget total de 250 à 300 millions d’euros.

C’est moins cher que le métro E !

Ce sont vos propos (rire). Le Sytral est prêt à investir plusieurs centaines de millions d’euros sur l’Ouest lyonnais, l’Est lyonnais et vers Trévoux si la Région revoit son projet de bus à haut niveau de service qui ne me paraît pas très performant. Il y a aussi toutes les autres lignes TER de la région qui sont très importantes, vers Bourg-en-Bresse, Ambérieu, Villefranche, Bourgoin, Vienne, Roanne, Saint-Étienne, gérées par la Région mais avec un niveau de service insuffisant.

Le Sytral a-t-il un moyen d’agir sur ces lignes ?

Le Sytral peut participer financièrement à des travaux et, pourquoi pas, à faire circuler des “trains Sytral”. On peut s’entendre, par exemple, avec la Capi [Bourgoin, L’Isle-d’Abeau, Ndlr] et Saint-Étienne Métropole. L’objectif est d’atteindre un TER au quart d’heure par heure de pointe, voire toutes les dix minutes vers Givors. Même si une partie de l’étoile ferroviaire lyonnaise est saturée, essayons d’augmenter les niveaux de service. C’est notamment possible pour les trains qui s’arrêtent à Jean-Macé et Perrache. C’est la solution idéale pour desservir le val de Saône avec des arrêts à Villefranche, Vaise, Perrache, Jean-Macé et Vienne. J’ai poussé cette idée dans le cadre du syndicat mixte des transports pour l’aire métropolitaine lyonnaise. On peut participer au financement de l’exploitation et de l’investissement.

Avez-vous prévu un budget ferroviaire dans le plan de 2,55 milliards d’euros d’ici à 2026 ?

On ne l’a pas fait pour deux raisons : le Covid et la Région, dont on ne connaissait pas la position. On a une clause de revoyure en 2022. On peut mettre 500 millions d’euros au total sur le RER métropolitain.

Que vous dit la Région ?

J’ai rencontré la vice-présidente aux Transports, Martine Guibert, en septembre. Je n’ai aucun retour depuis. Je pense que Laurent Wauquiez prépare ses propositions de campagne sur ce sujet. Je comprendrais que la Région ne soit pas proactive, je sais les enjeux sur les petites lignes ailleurs. Il doit arroser là où c’est sec.

Qu’en est-il du projet de tarification unique TCL-TER sur le territoire de la métropole ?

Il y a un accord politique pour une mise en place dès 2022. Le Sytral prendra totalement en charge la perte de recettes pour la SNCF. Mais la personne qui fait L’Arbresle-Lyon ne paiera pas le même prix que celle qui fait Oullins–Part-Dieu qui, elle, utilisera un ticket TCL. Il faut donc une carte sur le modèle de l’ancienne carte Orange, avec plusieurs tarifs de zones.

 


 

Edition Mai 2021
NOUVEAU LYON #48

  • Immobilier : comment acheter moins cher
  • Ecorénovation : les nouvelles aides
  • Entretien : Hélène Geoffroy, vice-présidente du Grand Lyon et présidente de la Serl
  • Chantier : Fourvière
  • Ville : Vaulx-en-Velin
  • Débat : quel tracé pour T6 Nord ?
Abonnez-vous !

 


Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail