Toute l’actualité Lyon Entreprises

A contre-courant : le marché des piscines privées grand gagnant du Covid-19…

Les deux confinements, le couvre-feu et le repliement sur le pré-carré de son habitation a eu une conséquence indirecte, en faisant s’envoler le marché… des piscines privées.

La France, en la matière était déjà pourtant bien lotie. Avec la pandémie, elle le sera encore plus.

En témoigne les chiffres divulgués par le leader national, le fabricant stéphanois Desjoyaux.

Son chiffre d’affaires clos fin août 2020, alors que la crise était loin d’être terminée s’affichait à 115 millions d’euros, en hausse de 12,2 %.

Ceci s’explique par un volume d’activités en hausse de 8,44 % en France et encore plus à l’international : + 19 %.

Un boom de la piscine inattendu qui a fait s’envoler le résultat net du groupe de 43 % à 14 millions d’euros ; mais aussi le titre en Bourse de cette société cotée qui gagne près de 70 % en un an à près de 21 euros l’action, désormais…

Un marché en forme

Le marché de piscine est dans une telle forme que ses professionnels regroupés au sein de la FPP (Fédération des Professionnels de la Piscines et du Spa) s’inquiétent même pour l’emploi dans ce secteur, en tension.

Sur les 1 270 entreprises recensées sur le marché français de la piscine, plus de neuf sur dix comptent renforcer leurs équipes d’ici la fin de cette année ! Et dans ce nombre, il s’agit à hauteur de 68 % d’embauches en contrat à durée indéterminée (CDI).

Mieux encore : 22 % des professionnels veulent former des jeunes en apprentissage.

Les métiers les plus en tension : les poseurs de piscines (40 %) ou de membranes (23 %).

Création d’une Bourse de l’emploi

Pour amener de la fluidité dans ce marché du travail en tension, la FPP a créé une Bourse de l’emploi pour faciliter la mise en relation entres les entreprises et les candidats.

Une Bourse au sein de laquelle sont déposées les offres des adhérents à la Fédération et qui est aussi bien destinée aux apprentis qu’aux professionnels expérimentés.

Elle concerne tous les métiers de la piscine, des commerçaux, aux ingénieurs, en passant par les chefs de chantiers, les administratifs, les comptables.

Le manque de personnel amène d’ailleurs les professionnels de la piscine à « rechercher des actifs qui veulent se reconvertir dans ce secteur porteur ».

Mais c’est bien le métier de « technicien piscine » qui est le plus recherché : 70 % des recrutements.

C’est le professionnel qui est en charge de la réalisation (construction, installation, entretien), des piscines et des bains à remous dans le cadre d’un usage familial ou collectif.

C’est un métier qui demande de solides compétences, mais aussi fort variées, en matière à la fois de règles d’urbanisme, de terrassement, de construction, plomberie, électricité, étanchéité, traitement de l’eau, chauffage, sécurité…

Aujourd’hui, on estime que le secteur qui ne cesse de croitre emploie déjà plus de 51 000 salariés dont plus de 22 000 dans les seules entreprises spécialisées dans la construction de piscines privées…

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail