Toute l’actualité Lyon Entreprises

L’ancienne banquière Audrey Barros reconvertie dans le conseil financier aux PME et TPE se sent pousser des ailes. Sa société, « Expertise Crédits », désormais rebaptisée « Fidance » connaît un fort développement en cette période d’argent rare. D’où sa volonté de rajouter une corde à son arc financier en lançant « Finançons-nous », un fonds collaboratif destiné aux TPE-PME rhônalpine de croissance en mal d’argent, visant à faire financer les entrepreneurs par …des entrepreneurs.

 A trente-sept ans, Audrey Barros a déjà un solide CV d’entrepreneuse. Cette banquière qui a dix ans d’expérience en tant que chargée d’affaires professionnels et entreprises dans plusieurs grandes banques lyonnaises, aurait pu couler des jours heureux dans une grande structure. Elle a préféré faire le grand saut entrepreneurial pour créer sa propre entreprise « Expertise Crédits » qui vient d’ailleurs d’être rebaptisée « Fidance ».

Elle a créé un métier original : le courtage et le conseil financier aux TPE et PME, plus que jamais en mal de financement. On le sait, souvent les petites structures ont du mal à entamer le dialogue avec leur banquier (ils ne parlent pas toujours la même langue) et donc à trouver du crédit.

Huit salariés, un réseau de partenaires financiers

Connaissant toutes les arcanes bancaires, ayant constitué autour d’elle un réseau de partenaires financiers, Audrey Barros et son équipe de huit salariés installés place des Jacobins dans le 2ème arrondissement de Lyon, accompagnent le plus souvent avec succès les petits patrons, bien esseulés devant le monde financier et bancaire.

Depuis qu’elle a débuté, il y a cinq ans, dans ce nouveau métier, elle a accompagné pas moins de 350 TPE et PME, totalisant 180 projets financés pour plus de 50 millions d’euros de financements.

 « Nous sommes devenus les bras droits financiers, le DAF (*) à temps partagé des chefs d’entreprise », se félicite-t-elle.

 Un Fonds collaboratif de 3 à 5 millions d’euros

Parallèlement à son métier de base, elle a également décidé de se lancer dans une démarche venus des pays anglo-saxons et que l’on constate grandissante : le « crowdfunding », la recherche de financements, en s’appuyant sur la Toile.

« La mise en place de Bâle 3 fait que les banques ont du mal à faire leur travail et cela bloque le marché. Leurs délais de réponse inhibent parfois la réactivité des entrepreneurs. Je suis persuadée que c’est à nous entrepreneurs de construire l’économie de demain ! », lance-t-Audrey Barros.

 D’où la création de ce fonds collaboratif qui sera opérationnel dès le début de l’année 2014 et qui « est destiné à financer les TPE et PME de croissance ».. Un fonds qui pourrait peser entre 3 et 5 millions d’euros.

 Les conditions ? « Ce fonds s’adressera aux TPE et PME rhônalpines  de plus de deux ans, saines financièrement qui ont des projets de croissance et de développement », explique la patronne de Fidance. Son nom, explicite, à le mérite de la simplicité : « Finançons-Nous ! »

 Indépendante d’un financement bancaire, cette formule de prêt participatif a pour but de proposer aux TPE et PME des apports de 15 000 à 80 000 euros en quasi fonds propres.

 « Une vision particulière de la finance »

 « Au-delà de la création de ce fonds, c’est une vision particulière de la finance que je souhaite faire partager », explique la pédégère de Fidance. Elle précise : « Celle de la création d’une communauté autour des valeurs d’entraide, d’entrepreneuriat et d’engagement. »

 Audrey Barros qui est également co-présidente du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants), « le poil à gratter du patronat », a conscience que dans la période actuelle d’argent rare : « les porteurs de projets ont plus que jamais besoin d’être accompagnés. »

 Ce nouveau Fonds rejoint d’autres initiatives actuellement en cours au sein de la place financière lyonnaise : « la Place d’Echanges » de la CCI de Lyon, mis récemment sur les fonts baptismaux ; voire encore le portail de « crowdfunding » que prépare Axiona, société lyonnaise de conseil et d’accompagnement en Bourse. Une liste non exhaustive. Une véritable alternative à la primauté bancaire est apparemment en train de voir le jour.

 (*) DAF : Directeur Administratif et Financier

Photo (DR)-Audrey Barros, Fidance.