Toute l’actualité Lyon Entreprises

Le Campus Numérique voulu par Laurent Wauquiez à son arrivée à la tête de la région verra le jour en 2020. Il a choisi symboliquement un architecte de renom : Jean-Michel Wilmotte, chargé de transformer l’ancien siège de la Région en école high tech. Il accueillera 2 000 étudiants à sa création.

 

En avant-première, de nombreux étudiants et lycéens ont pu se rendre dans l’ancien siège de la région à Charbonnières, afin de découvrir les bâtiments qui pourraient devenir le leur dans deux ans.

Une dizaine de filières exclusives dans l’enseignement du numérique en France seront proposées en formation initiale et continue : le Campus numérique voulu par Laurent Wauquiez est sur les rails. C’est l’un des architectes stars français qui est chargé de sa conception : Jean-Michel Wilmotte

L’investissement total du projet, dont les travaux seront réalisés par Bouygues Bâtiment, avoisinerait les 28 millions d’euros.

Vers la création d’un tram-train ?

« Cet établissement ne sera en aucun cas un campus betterave », c’est ce qu’assure Gérald Eymard, maire de Charbonnières.

Cette localisation était depuis quelques années non négociable pour le président de la Région Auvergne-Rhône Alpes.

Le campus remplacera l’ancien siège du Conseil régional resté vide depuis le départ des services pour la Confluence, en 2011.

Situé à treize kilomètres du centre-ville de Lyon, la localisation de ce nouveau campus alimentait le scepticisme de nombreux observateurs en raison d’une accessibilité limitée en termes de transports, seules deux lignes de bus ayant une fréquence de passage d’environ trente minutes.

Afin d’éviter ce qu’il appelle « le syndrome de l’EM Lyon », soulignant la difficulté d’accès de l’établissement, Gérald Eymard a présenté un projet parallèle pour pallier cette limitation de transports : la création d’un tram-train qui circulerait sur la ligne déjà existante qui relie les gares SNCF de Lyon Saint-Paul et de Lozanne.

Se trouvant à moins de dix minutes à pied de l’ancien Conseil régional, La gare des Flachères serait desservie de manière plus fréquente qu’actuellement : sept fois par jour seulement en semaine actuellement.

Deux mille étudiants à la rentrée 2020

Laurent Wauquiez ne cherche pas à cacher son ambition pour ce projet qui se concrétise peu à peu.

Le président de la Région rappelle que ce projet est né du constat que les entreprises informatiques françaises et a fortiori régionales rencontrent des difficultés grandissantes pour trouver des codeurs ou de nombreux autres profils de compétences informatiques.

Dans cette optique, Laurent Wauquiez assure que le Campus Numérique n’attend pas moins de 2 000 étudiants pour la rentrée de 2020.

Il projette d’en accueillir 5 000 lorsque le Campus aura trouvé son rythme de croisière…