Toute l’actualité Lyon Entreprises

Vu son succès, l’événement destiné à soutenir l’innovation dans les PME et les TPE, devrait être pérennisé.

S’affichant ostensiblement comme un syndicat de services pour accompagner les patrons de PME et de TPE, la CGPME du Rhône a décidé depuis la rentrée d’aller encore plus loin.

Cette année, elle a mis en avant l’innovation. « Nous avons pu constater que l’innovation, beaucoup en parlent, mais peu l’expérimentent dans leurs entreprises. C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité marquer notre différence en organisant un événement où les participants seraient de réels acteurs et non plus de simples spectateurs de l’innovation », explique Gaëlle Dancourt.

 C’est elle qui avec ses équipes est à l’origine du premier CGPME Camp organisé par l’organisation patronale.

Celui-ci s’est déroulée du 26 au 28 novembre dans les vastes locaux des Compagnons du Devoir dans le 9ème arrondissement à Lyon.

Le concept a le mérite de la simplicité.

Quinze chefs d’entreprise ont présenté un projet qui, pour chacun d’eux, leur tenait à cœur, mais qu’ils n’avaient pu jusqu’à présent réaliser. Quinze équipes de huit personnes (coach, designer et spécialistes divers), se sont ensuite emparés de chacun d’entre eux pour accoucher du projet trois jours plus tard…

Par exemple, le projet « Briz’Glass » destiné à recycler le verre qui s’accumule dans l’entreprise.

Autre projet proposé à la sagacité des participants, dans le domaine du service, cette fois : une équipe a recherché pendant trois jours les différents moyens qu’une société spécialisée dans le conseil et la formation pouvait mettre en œuvre pour se distinguer de ses concurrents. Un travail qui a abouti à la création d’un jeu lié à la gestion de projet.

Parmi les autres projets : la création d’un interrupteur sans fil et sans prise, la gestion digitale d’un catalogue, etc.

Pour ce faire, chaque équipe avait à sa disposition le matériel des Compagnons du Devoir, une imprimante 3 D et toute la technologie apportée par le Fab Lab de Bron. Et bien sûr une grande quantité de neurones connectés ensemble…

Objectif réussi : les cent-vingt participants ont pu prouver  pendant ces trois jours que l’innovation ne demande pas nécessairement de lourds investissement et qu’elle n’est pas obligée d’être de rupture : elle peut prendre des formes extrêmement multiples ! CQFD.