Toute l’actualité Lyon Entreprises

Des bouteilles de Saint-Joseph caritatives : le négociant Michel Chapoutier dans le sillage du Pape François…

On retrouve bien là l’ADN du négociant en vins des Côtes-du-Rhône, Michel Chapoutier qui fut, il y a trente ans, l’un des tout premiers à cultiver dans la vallée du Rhône des vins en biodynamie qui va plus loin encore que le bio, alors sous les haussements d’épaules et les sarcasmes de ses confrères. Les temps ont bien changé.

Depuis le Domaine Chapoutier a fait des petits puisque la Maison de Tain l’Hermitage dans la Drôme a étendu ses domaines jusqu’en Espagne, au Portugal et même en Australie ! Elle est ainsi désormais propriétaire d’une dizaine de domaines à travers le monde…

Dernière initiative en date, la bouteille de vin caritative.

Alors que le Pape François a décrété l’année 2021 dédiée à Saint Joseph, ce qui a une certaine résonance en vallée du Rhône, la Maison M. Chapoutier lance, entre autres, une édition spéciale de ses vins Saint-Joseph blanc et rouge dont une partie des fonds seront reversés à plusieurs associations.

Ainsi, depuis le 15 février, le Domaine propose sur son site internet une sélection de vins dont une partie des recettes (4 euros sur chaque bouteille) sera reversée aux différents diocèses ou paroisses de France et à plusieurs associations (RCF, l’Arche, la Congrégation des Saints Cœurs, etc.).

Le donateur choisit, avant de finaliser son achat, l’association ou l’organisme caritatif qu’il souhaite voir rétribué.

“Contribuer au bien commun”

Parmi cette sélection, sont mis en lumière les vins blanc et rouge de l’appellation Saint-Joseph.

Michel Chapoutier explique pourquoi il a mis en œuvre une telle démarche : « A l’occasion du 150e anniversaire de la proclamation du Saint Joseph comme Patron de l’Eglise universelle, nous avons décidé de personnaliser nos bouteilles de Saint-Joseph en hommage à cet homme reconnu comme être simple, humble, patient et fort, plein de bonté et de piété. Cet homme juste œuvrait dans l’ombre en toute discrétion, pour le bien commun.”

Et d’ajouter : “ Dans le contexte actuel, nous avons souhaité mettre en place une opération qui nous permettrait, à notre niveau, de contribuer également au bien commun. En reversant 4 euros sur chaque bouteille vendue de la sélection, nous offrons la possibilité à tous les amoureux du vin d’aider des associations, de retisser un lien, de se rapprocher des autres. Il nous semblait indispensable de remettre sur le devant de la scène l’entraide et la solidarité, ces valeurs qui font le socle de notre maison depuis toujours. “

Déjà, en 1996, Michel Chapoutier avait été le premier à imprimer des étiquettes en braille…

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail