Toute l’actualité Lyon Entreprises

Acteur des ressources humaines dans les PME depuis 2004, le groupe grenoblois Mare Nostrum, spécialisé dans le recrutement, le travail temporaire, la formation et l’accompagnement professionnel, va faire son entrée en Bourse. La première étape vient d’être franchie avec l’enregistrement du document de base par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). La société sera prochainement introduite sur le marché Euronext Growth à Paris.

Le premier pas vient d’être franchi. Mare Nostrum, acteur global de la gestion des ressources humaines pour les PME, vient d’enregistrer son Document de Base par l’Autorité des marchés financiers (AMF), prélude obligé à une introduction en Bourse qui devrait se dérouler au cours des semaines à venir.

 Mare Nostrum est présidé par Nicolas Cuynat. « En l’espace de quinze ans, nous sommes devenus l’un des premiers acteurs de l’externalisation des ressources humaines du Sud de la France. Nos implantations et la relation très forte que nous entretenons avec les entreprises, les intérimaires et les collectivités nous ont permis de créer une dynamique solide de développement, mêlant innovation, valeur ajoutée et efficacité. Notre plan de développement est ambitieux à l’image de la forte croissance que nous avons déjà su réaliser. En entrant en Bourse, nous formons le projet de créer l’acteur incontournable des Ressources Humaines pour les PME », explique-t-il.

 Fondé en 2004, le Groupe Mare Nostrum veut proposer une offre sur-mesure de gestion des ressources humaines dédiée aux PME. Il propose des prestations en matière de travail temporaire : celles-ci sont complétées par des expertises en recrutement, formation et portage salarial/mobilité professionnelle.

 Il s’agit d’une entreprise multimarque « profilée pour les besoins clients », au nombre de 8 500 clients.

 Le Groupe dispose de 96 implantations commerciales en France et à l’international (Portugal, Roumanie et Pologne) « le plus souvent positionnées sur des zones délaissées par les majors ».

Ce réseau d’agences de proximité est caractérisé par son implantation dans la vie associative, économique et sportive locale. « Elle permet au Groupe d’être au plus près des candidats et d’avoir une parfaite connaissance des besoins clients. »

Un total de 233 salariés

 Qu’est-ce qui explique la forte croissance de ce groupe qui, rassemblant 233 salariés est sur le point de devenir une Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI, de 250 à 4 999 salariés).

 Pour la direction de Mare Nostrum , c’est sa volonté de proposer du cousu-main à ses clients : « La forte différenciation du Groupe réside dans sa volonté historique de profiler des offres sur-mesure pour fournir une main d’œuvre hautement qualifiée sur des métiers très spécifiques. » 

Une capacité à recruter des profils en pénurie

Mare Nostrum veut également afficher sa capacité à recruter des profils en pénurie à l’international afin de satisfaire la demande française.

 Par ce biais, le Groupe explique ” favoriser la mobilité intra-européenne en proposant aux candidats un accompagnement complet et des contrats en droit français. Chaque année, près de 400 à 600 personnes issues de ce sourcing sont employées par le Groupe en France.”

Possédée par les fondateurs et leurs familles

Mare Nostrum est détenue à 100 % par ses fondateurs et leurs familles : Nicolas Cuynat, Thierry de Vignemont, Frank Hueber. Par ailleurs, les managers des filiales sont tous associés au capital.

 Mare Nostrum a procédé, en décembre 2018, à l’émission, d’obligations convertibles pour un montant global de 2 220 000 d’euros souscrites, d’une part, par les managers du Groupe et, d’autre part, par un partenaire commercial de la Société. Ces obligations ne portent pas d’intérêts et seront exigibles de manière anticipée dans le cadre de l’introduction en Bourse. 

 Ces obligations convertibles sont assorties de bons de souscription d’actions dont le nombre sera déterminé au moment de l’augmentation de capital à intervenir dans le cadre de l’introduction en Bourse.

Une croissance de 23 % en 2017

 Depuis sa création l’entreprise grenobloise connaît une croissance forte qui surperforme le marché. En 2017, le chiffre d’affaires s’inscrit à 109 millions d’euros et enregistre 23 % de croissance organique dans un marché de l’intérim qui progresse pour sa part de 11% sur la même période.

 Cette tendance s’est confirmée sur le 1er semestre 2018 avec un chiffre d’affaires de 68,8 millions d’euros en progression de 37 % dont 20 % de croissance organique..

 Une introduction pour quoi faire ?

L’objectif de cette introduction en Bourse ? «  Doter Mare Nostrum des moyens nécessaires pour intensifier son développement et le déploiement de nouvelles offres. »

 Le Groupe ambitionne ainsi « de devenir l’acteur incontournable des solutions RH pour les PME. »

 Pour ce faire, l’entreprise grenobloise prévoit d’étendre son expertise en travail temporaire à de nouveaux secteurs, tels que la logistique/transport et le médical/paramédical ; tout en renforçant son sourcing à l’international avec l’ouverture de nouveaux pays : Espagne, pays de l’Est…