Toute l’actualité Lyon Entreprises

Entreprise du Futur : le beau « bébé » de Visiativ va prendre son autonomie

C’est Laurent Fiard, Pdg de Visiativ qui, avec son équipe a lancé il y a cinq ans « Entreprise du Futur », une sorte de club élitiste, destiné à accompagner les entreprises dans leur transformation numérique. Lors de son congrès recentré sur le top management des entreprises partenaires qui s’est déroulé jeudi à Lyon, Visiativ a annoncé qu’il allait donner son autonomie à son bébé ; tandis qu’un partenariat était annoncé avec The Camp et Stéphane Soumier qui a quitté BFM TV pour lancer sa chaîne éco…

Garry Kasparov, champion du monde d’échec (Il y a 30 ans, à Lyon) ; l’homme volant Franky Zapata ; la philosophe Julia De Funès et une spécialiste de la médecine numérique ; Cécile Monteil : tels étaient les têtes d’affiche du 5ème congrès de l’Entreprise du Futur qui s’est déroulé le jeudi 23 janvier au Palais des congrès de la Cité internationale à Lyon.

Souvent avec brio, chacun d’entre eux a décliné une des quatre lettres de l’acronyme, thème du congrès cette année : HERO pour : Humain, Engagé, Révolutionnaire, Orchestrateur…

Pas seulement un exercice de style, on a appris beaucoup avec ces intervenants de haut calibre qui ont chacun décliné une des facettes de la transformation numérique des entreprises, mais aussi celle du monde dans lequel nous vivons.

En revanche sur les travées de l’amphithéâtre de la Cité Internationale, on comptabilisait nettement moins de managers que les années précédentes.

Pour Alban Guyot, directeur général d’Entreprise du Futur, il s’agit là d’une stratégie volontaire

Au plus fort de événement, il y avait il y a deux ans dans les travées de la Cité internationale, près de 5 000 participants, pour seulement 1 800 cette année.

Le format d’origine du congrès a en effet été reconsidéré en modifiant et en durcissant ses modalités d’accès.

1 800 participants seulement cette année

Désormais, le congrès est réservé à la communauté des top managers : le président et son comex (comité exécutif).

Explications d’Alban Guyot, le directeur général d’Entreprise du Futur : « L’édition 2018 a réuni 5 000 participants, c’était trop. On perdait des dirigeants progressivement : nous avons alors décidé de réduire les effectifs pour se concentrer sur la qualité. Cette année nous étions seulement 1 800 participants, ce qui permet un climat plus propice aux rencontres. »

Entreprise du Futur qui s’appuie sur une plateforme numérique au service de ses 19 000 membres de PME et d’ETI va aussi innover : « nous allons susciter 200 événements par an, partout en France », explique le directeur général de ce qui est pour l’heure une filiale de la société lyonnaise Visiativ que préside Laurent Fiard.

Ce même Laurent Fiard l’avait annoncé quelques jours auparavant : « Nous n’avons pas vocation à être une agence événementielle. Pour le bien de certains projets, il faut savoir sortir .

Un “spin-off”

C’est un « spin off », en l’occurrence une scission d’entreprise qui va être mise une œuvre. Toutes les modalités de cette autonomisation ne sont pas encore connues, mais on verra très probablement entrer au capital de la structure ses partenaires historiques.

« Nous ne voulons pas freiner le développement d’Entreprise du Futur, cette autonomie a pour but de permettre un nouvel essor », selon Laurent Fiard.

On aperçoit déjà quelques-uns des prémisses de cette volonté d’essor, puisque qu’Alban Guyot a annoncé un partenariat avec l’ex-journaliste TV de BFM Business, Stéphane Soumier qui prend lui aussi son autonomie créant sa propre chaîne TV d’informations économiques. Un partenariat a été signé avec Entreprise du Futur qui aura, dans ce cadre, son émission.

Autre partenariat, celui passé avec The Camp, le campus numérique d’Olivier Matiot (ex-Price Minister) qui, basé à Aix-en-Provence, est un campus, où grands groupes, universités, start-up et institutions publiques mettent en commun leurs ressources pour résoudre les problèmes du monde, ensemble.

Ainsi, The Camp servira de cadre à des événements Entreprise du Futur.

C’est donc à un congrès différent des précédents auquel on a assisté jeudi  dernier à Lyon. Nul doute que ce sera encore le cas lors du suivant. Le monde du numérique ne cesse d’évoluer très vite, Entreprise du Futur suit le mouvement…

Erhgo, prix de l’innovation

                                                  Laurent Arnaud, directeur général et co-fondateur d’Erhgo

Dix start-up avaient été invitées à exposer leurs solutions lors du congrès Entreprise du Futur. Un vote opéré parmi les participants du congrès a permis de mettre en avant le Prix Innovation Entreprise du Futur.

C’est Ergho, une jeune pousse lyonnaise qui l’a emporté.

Incubée au sein de l’Olympique Lyonnais, cette start-up s’est donnée pour tâche de répondre à la grande problématique du moment, celle de la difficulté pour les entreprises à embaucher les bons profils.

Ainsi, pour aider les entreprise à trouver lesdits bons profils, elle ne prend absolument pas en compte les CV, mais mène une double action : elle cartographie d’abord très précisément les postes de travail en question ; et dans le même temps, elle évalue très précisément les potentialités des candidats, pas leurs diplômes.

Elle fait ensuite se rencontrer ces deux études, avec pour objectif « d’accompagner toutes les entreprises qui souhaitent s’engager pour l’égalité des chances et la diversité au sein de leur organisation. »