Toute l’actualité Lyon Entreprises

Réuni à la Cité Internationale à Lyon, le jury d’œnologues, d’amateurs éclairés et de viticulteurs a tranché : « le Meilleur Gamay du Monde » est un Morgon 2017, cuvée Fût de Chêne du Domaine Franck Chavy.

 Un concours organisé par Inter Beaujolais (Interprofession des vins du Beaujolais) et Armonia, un organisateur de concours Internationaux.

 Vous pensez qu’il est normal que la médaille aille à un Beaujolais, un des dix « crus » de surcroît. D’abord, cela n’a pas toujours été le cas dans le passé (en 2015, c’est un Coteau du Lyonnais, le Domaine de Prapin qui l’avait emporté et parmi les médaillés d’or couronnés cette année par ce concours figuraient des gamays suisses et du Val d’Aoste en Italie). Et ce, pour une bonne raison : même s’il n’a pas connu la bonne fortune du chardonnay ou de la syrah, on cultive le cépage du beaujolais, en l’occurrence, le gamay, dans le monde entier désormais et de superbes nectars ont éclos sur le globe.

 Le fait que la couronne revienne à un cru du Beaujolais constitue donc en soi un petit événement, illustrant, après les années de crise, grâce à une nouvelle génération de viticulteurs, le retour d’une grande exigence qualitative dans le vignoble du nord de Lyon.

 Pour preuve : le jury de 160 viticulteurs professionnels et amateurs averti a dégusté… 755 échantillons venus du monde entier avant de fixer leur choix.

Une famille de vignerons depuis quatre générations

Le lauréat du concours est issu d’une famille de vignerons depuis quatre générations, la famille Chavy qui exploite aujourd’hui 10 hectares de vignes.

 En 1991, après avoir obtenu son BTS à l’école de viticulture de Beaune, Franck Chavy élabore son premier millésime. Brouilly, Régnié, Morgon, beaujolais rosé et depuis l’an dernier Beaujolais blanc figurent parmi les appellations produites par le lauréat.

Le « Meilleur Gamay du monde 2019 » prend ses racines sur les sols composés de sable, de roche et de gore du lieu-dit « Corcelette », un des sept grands terroirs historiques du Cru Morgon.

 2017 est un millésime précoce, sec et chaud au même titre que 2015, l’année de la dernière cuvée gagnante du concours en 2018.

 Franck Chavy signe ici une cuvée représentative de ce que l’on fait de meilleur en Beaujolais grâce à des conditions climatiques liées au terroir, mais surtout, grâce à la persévérance de ce perfectionniste dans l’âme qu’est ce viticulteur.

 Travail consciencieux à la vigne, macérations longues de vingt jours, élevage en trois volumes de fûts de chêne différents (500 litres, 215 litres et 350 litres) : toute la créativité de ce technicien passionné du vin s’exprime dans ce Morgon 2017 qui a été sélectionné.

Vendu 19,50 euros

 Ici, le gamay, fruit de rendements modérés est réellement mis en valeur par un élevage subtil.

 Résultat : un nectar qui dans le verre développe des arômes de petits fruits noirs précédant des notes d’épices (anis sauvage, poivre, moka) qui ont su convaincre les dégustateurs du jury.

 Prix de vente au caveau : 19,50 euros. Pas donné certes, mais la qualité et le titre de « best gamay in the world » ont un prix…