Toute l’actualité Lyon Entreprises

Le Forum LED qui a permis de faire le point au Palais des congrès de Lyon sur les progrès rapides en matière de diodes électroluminescentes s’est déroulé pendant la Fête des lumière. Ce n’est pas un hasard : cette Fête qui draine de 3 à 4 millions de visiteurs à Lyon est aussi une vitrine du business de la lumière, très développé à Lyon et en Rhône-Alpes. Deux innovations à base de LEDs ont été présentées à cette occasion : un panneau décoratif luminescent et un poteau d’éclairage public. Avec pour retombées : un design élaboré, une longue durée de vie et une consommation d’électricité divisée par deux.

Un nombre d’exposants en hausse de 40 % : le Forum LED qui s’est déroulé les 7 et 8 décembre au palais des congrès de la Cité internationale à Lyon a fait le plein. Cette manifestation créée l’année dernière s’est donné pour but d’effectuer chaque année l’état des lieux en Europe en matière de diodes électroluminescentes -les LEDs- la dernière frontière en date en matière d’éclairage destinée à remplacer assez rapidement les actuelle lampes fluocompactes, qui elles-mêmes se substituent aux vieilles ampoules à filaments énergivores.

Tous les spécialistes en sont persuadés : les LEDs sont l’avenir de l’éclairage : leur coût ne cesse de baisser, elles peuvent fonctionner une quinzaine d’années et leur consommation est faible offrant de 40 à 80 % d’économies.

Où en est justement l’état de l’art, en matière de LEDs ? Deux innovations ont été présentées lors du Forum Led par des entreprises du Cluster Lumière qui fonctionne à la manière d’un pôle de compétitivité et qui regroupe 110 entreprises dont une majorité de PME de la région Rhône-Alpes.

Ce Cluster a bien évidemment créé en son sein un Groupe « Innovation LED » dont les premiers travaux en commun sont très récents puisqu’ils ont débuté en début d’année seulement.

Pourtant, en si peu de temps, deux innovations ont pu voir le jour. Elles ont été présentées à l’occasion de ce Forum LED.

Intitulée « LumartHome », la première rassemble cinq PME (*) dont un ancien soyeux reconverti dans les textiles techniques, Brochier Technologies basé à Villerubanne. Le chef de file du projet est la société SEET basée à Ternay (Rhône).

Leur petite taille permet aux LEDs de s’incorporer dans n’importe quel environnement. Il s’agit là en l’occurrence d’un panneau lumineux : un objet à la fois design et fonctionnel qui a un but décoratif. La surface éclairante conductrice de la lumière est constituée par un tissu technique lumineux en fibres optiques associées à des LEDs dont les dessins et motifs peuvent être créés sur mesure.

Chaque panneau est une création lumière personnalisée. De quoi intéresser les architectes d’intérieur qui peuvent trouver là un nouvel objet de décoration original.

Les LEDs sortent aussi désormais de la maison pour s’intégrer dans le mobilier urbain. Une utilisation qui intéresse grandement les collectivités locales qui y voient là des sources d’économies. Ainsi, deux sociétés rhônalpines, Lago (Cran-Gévrier en Haute-Savoie), chef de file du projet et Sgame (Chaponost, Rhône), viennent de créer un nouveau concept d’éclairage urbain à base de LEDs. Celles-ci sont accompagnées d’une gestion électronique qui se veut innovante. Pas évident à mettre au point : la technologie des LEDs, si elle est source d’importantes économies d’énergies est aussi très complexe à mettre en œuvre en amont. Elle impose de nouveaux savoir-faire (gestion thermique : les LEDs n’aiment pas la chaleur, optique, électronique). Elle révolutionne l’approche de l’éclairage.

Ces deux entreprises ont mis au point le concept « Modulo » (illustration ci-contre), un mat d’éclairage composé de plusieurs LEDs et bénéficiant d’un système de dissipation de chaleur. Avec trois avantages : une consommation énergétique divisée par deux, une durée de vie plus importante (50 000 heures de fonctionnement, soit douze ans d’exploitation) et une diminution de la pollution lumineuse dans la mesure où les flux lumineux des LEDs sont orientés et focalisés pour éclairer uniquement la zone déterminée.

Deux innovations qui sont probablement destinées à rencontrer un certain succès (l’avenir le dira), mais qui assurément constituent l’avant-garde d’autres produits qui ne manqueront pas de voir le jour dans ce domaine de plus en plus concurrentiel. La recherche et l’innovation à marche forcée est la condition du développement d’une industrie des LEDs dans la région.

(*) Egalement Ecce’lectro (Chaponost, Rhône), Gaggione (Montréal-la-Cluse dans l’Ain) et STIB (Neuville -sur-Ain).

Photo-Le mat d’éclairage public Modulo signé des sociétés rhônalpines Sgame et Lago doté d’un système de dissipation de chaleur : à la clef, une facture d’électricité divisée par deux et une durée de vie de douze ans.