Toute l’actualité Lyon Entreprises

forum régional industrie

Le Forum Régional Industrie se déroulait mardi à l’Hôtel de Région de Lyon. L’occasion pour les représentants de dix syndicats de salariés et de patrons de discuter de la transition industrielle. L’objectif était aussi de sortir des propositions concrètes pour aider l’industrie d’Auvergne-Rhône-Alpes à se développer. Les filières automobile et médicale ont été définies comme prioritaires par les différents acteurs de l’événement.

Syndicats patronaux et salariés main dans la main au Forum Régional Industrie

L’alliance est inhabituelle. Mais elle se fait dans un intérêt supérieur : celui de l’industrie du territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes. Lors du Forum Régional Industrie mardi, à l’Hôtel de Région de Lyon, CGT, CFDT, Medef ou encore CPME avaient rendez-vous après dix mois de travail.

Une période durant laquelle ces syndicats habituellement opposés dans le dialogue social ont travaillé main dans la main. L’objectif : réussir la transition industrielle dans la région.

“C’est assez novateur que les organisations syndicales des salariés et du patronat travaillent ensemble pour organiser une initiative”, explique Agnès Naton, secrétaire générale de la CGT Auvergne-Rhône-Alpes.

“Cela permet de favoriser la parole des acteurs du travail et des experts afin qu’ils nous disent à partir de leur réalité quelles sont leurs priorités”, ajoute-t-elle.

Des ateliers pour dégager des pistes de réflexion

Après une matinée de conférences et de tables rondes, quatre groupes de travail mélangeant des membres de chaque syndicat ont planché sur des ateliers thématiques.

Au programme, le territoire, le dialogue social, l’anticipation et la filière. Les travaux ont ensuite été restitués dans la salle du conseil de l’Hôtel de Région lyonnais.

Les groupes ont mis en avant des propositions pour développer l’industrie. “Définir et faire reconnaître politiquement le concept de filière”, “créer du dialogue entre les entreprises mères et les sous-traitants” ou encore “favoriser l’économie circulaire et les circuits courts.”

Des idées et des questionnements qui ont trouvé écho aussi bien aux oreilles du Medef que de la CGT. Les différents représentants de ces syndicats ont ensuite débattu sur ces sujets.

L’automobile et le médical, priorités du Forum Régional Industrie

Pour ce qui est des propositions réellement concrètes, il faudra néanmoins encore attendre. “Nous allons poursuivre l’aventure ensemble afin de concrétiser d’avantage”, concède Agnès Naton.

Premièrement, cette alliance entre syndicats patronaux et salariés va se concentrer sur deux filières : l’automobile et le médical.

“Nous avons choisi de n’en cibler que deux pour favoriser l’expression et l’expertise des acteurs du travail”, précise Agnès Naton. Avec près de 60 000 emplois menacés, la filière automobile est aujourd’hui en danger sur le territoire.

“Nous souhaitons regarder comment on peut appréhender au mieux cette situation pour faire évoluer les métiers et les entreprises”, poursuit-elle.

Concernant la filière médicale, l’accompagnement autour de l’imagerie d’avenir semble en revanche mieux défini. “Il s’agit de regarder ensemble l’évolution technologique et numérique”, conclut ainsi Agnès Naton.

Parmi les autres filières intéressantes, Agnès Naton souhaiterait mettre l’accent sur le textile. Une filière qui “renaît de ses cendres et se développe énormément dans l’excellence” selon elle mais où “il n’y a pas d’emploi”.

La syndicaliste espère ainsi la création de filières de formation pour dynamiser le secteur.