Toute l’actualité Lyon Entreprises

La rumeur courait depuis quelque temps. Une enquête publique mise en ligne sur le site de la commune de Colombier-Saugnieu dans le Rhône, contigüe à l’aéroport, rend le projet officiel. Un gigantesque centre logistique de 160 000 m2 et de …359 m de long va voir le jour près de l’aéroport. Et même si le e.commerçant américain n’est pas cité, tout laisse à penser que construit par le groupe Goodman, il est (notamment, surtout ?) destiné à Amazon.

Rarement le lancement d’une enquête publique aura eu un tel impact. Parue discrètement sur le site Web de la commune de Colombier-Saugnieu, commune rhodanienne, très proche de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry, elle a fait l’effet d’une déflagration.

Destinée à se clore le 11 juillet, elle décrit un bâtiment aux dimensions proprement hallucinantes. Jugez-en : sur un terrain de 21 hectares, ce futur paquebot logistique aura 359 mètres de longueur pour 18 de hauteur. Soit l’équivalent de 22 terrains de football ! Il affichera une surface de plancher de 160 000 m2, à raison de 97 000 sur deux niveaux. S’y ajouteront 8 000 m2 de bureaux.

En sus, un parking prévu pour 1 500 véhicules.

Cet entrepôt logistique hors norme sera desservi par 71 quais poids-lourds, ce qui permettra le transit via ces quais de près d’un millier de poids-lourds chaque jour.

Un des plus importants centres logistiques de France

Il s’agira d’un des plus importants centres logistiques de France, après celui de Conforama qui s’étend sur 180 000 m2 en Seine-et-Marne.

Le tout se situera sur un terrain appartenant aux Aéroports de Lyon qui bénéficie d’un atout rare en Europe pour une plateforme aéroportuaire : il est doté d’importantes réserves foncière qu’il va donc pouvoir valoriser.

C’est le groupe Goodman, spécialisé dans ce type d’équipement qui est à la manœuvre, indique ce même groupe dans la notice de l’enquête publique.

Il est précisé que « le projet vise à répondre au développement du e.commerce qui est exponentiel » Et d’ajouter que ce bâtiment permettra « une efficience jamais atteinte permettant de traiter un grand nombre d’unités ». Même si dans le document, le nom d’Amazon n’apparaît nulle part, tout laisse à penser que ce site construit par Goodman lui est destiné. Ce que l’on confirme à mi-voix au sein de la municipalité de Colombier-Saugnieu.

Combien d’emplois ?

Le document de l’enquête se livre à des projections concernant le nombre d’emplois que pourra générer une telle plateforme. Et d’évoquer 1 700 personnes susceptibles de travailler en 3/8, soit un effectif global qui pourrait s’élever jusqu’à 2 500 salariés.

Mais ce ne sera peut-être pas le cas. Dans le documents délivré par le groupe Goodman, il est également précisé que ce sera un site 4.0 , c’est-à-dire « faisant un recours massif aux robots porteurs » qui se déplaceront dans les allées et à l’intelligence artificielle.

 Une informatisation qui risque de diminuer fortement le nombre d’emplois nécessaires. Ainsi par exemple en Chine, un très grand entrepôt récemment inauguré par le Chinois Alibaba et totalement informatisé a pu baisser le nombre de ses salariés de façon importante. A voir, donc…

Si tout se passe comme prévu-et notamment s’il aucun recours n’est introduit, lors de cette enquête publique-, le site pourrait ouvrir vers la fin de l’année 2019.

Pour l’heure, la procédure suit son cours. La commission d’enquête qui a été mise en place tiendra des permanences les 28 juin et le 11 juillet. A l’issue de l’enquête, si l’avis du commissaire enquêteur est favorable, le permis de construire pourrait être signé dès le mois de septembre prochain. Les travaux pourraient être alors rapidement lancés.

Un rythme TGV, politiquement accéléré manifestement, pour un projet d’une telle dimension…