Toute l’actualité Lyon Entreprises

Il se rapproche des 100 M€ de chiffre d’affaires : le Fonds d’investissement lyonnais Solexia fait son marché en Savoie

Hervé Kratiroff et Eric Versini viennent de racheter « Aux Salaisons de Savoie », 18 salariés et 3,4 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Obstinément, les deux Lyonnais Hervé Kratiroff et Eric Versini développent année après année, un groupe qui prend de plus en plus de consistance.

Ce fonds indépendant d’investissement entrepreneurial, créé en 2005 et qui se revendique d’un capitalisme « patient » et non « financier »- « Nous ne recherchons pas la plus-value à court-terme, mais nous inscrire dans la durée », expliquent-il- se rapproche avec sa dernière acquisition des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires. Et ce, malgré l’impact Covid qui a fait perdre à Solexia, 8,8 % de son chiffre d’affaires en 2020.

Cette nouvelle acquisition a pour nom « Aux Salaisons Savoyardes », qui vient renforcer son pôle dédié où l’on retrouve déjà deux entreprises situées en Auvergne et dans le Rhône : Salaisons Val d’Allier et Maison Chillet.  Par ailleurs, cette dernière dont le siège social est basé à Saint-Symphorien-sur-Coise, va transférer au printemps son usine historique du centre-ville de Saint-Symphorien-sur-Coise sur le site réhabilité des ex-Meubles Grange : Maison Chillet va de la sorte quadrupler sa surface de production de salaisons dans l’opération. Montant de l’investissement : 7 millions d’euros.

En ce qui concerne la nouvelle acquisition “Aux Salaisons Savoyardes”, elle pèse 3,4 millions de chiffre d’affaires réalisés par 18 salariés.

L’entreprise produit une large gamme de spécialités savoyardes à base de viande fraîche et de plantes aromatiques des Bauges : jambons cuits et secs, saucissons secs, conserves… La société travaille exclusivement avec une clientèle de professionnels : à 98 % en Savoie, Haute-Savoie et en Isère ; dans les grandes et moyennes surfaces à 60 %. Des produits de ce fait présents dans toutes les stations de ski des Alpes.

Cette entreprise, la 8ème du pôle Solexia Agro et la 11ème du groupe correspond à la définition des cibles recherchées par les deux créateurs de Solexia : des entreprises au positionnement de niche et situées à proximité du siège lyonnais. Nécessaire car ce fonds se distingue d’un fonds traditionnel par l’implication de ses deux dirigeants à chaque échelon des entreprises. « Nous mettons constamment la main à la pâte », expliquent Eric Versini et Hervé Kratiroff, d’une même voix. Mais avec onze entreprises désormais au sein du groupe, ça va finir par être compliqué…

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail