Toute l’actualité Lyon Entreprises

La journée du 13 novembre 2018 a été riche pour RTE (Réseau de Transport d’Electricité.) La société a en effet inauguré son nouveau siège régional baptisé Villarte, rue Crépet, au cœur du 7ème arrondissement de Lyon. Et c’est dans ce bâtiment que RTE a signé un accord-cadre de 3 ans avec la Métropole de Lyon visant à accompagner cette dernière dans sa transition énergétique et dans son développement économique.

RTE demeure l’opérateur du plus grand réseau de transport d’électricité à haute tension d’Europe : 105 000 km de lignes et 50 lignes transfrontalières connectent le réseau français à 33 pays européens.

RTE emploie 8500 salariés. En région Auvergne Rhône-Alpes, RTE gère 15 000 km de lignes, l’équivalent du réseau suisse ou belge.

La journée du 13 novembre a vu d’une part l’inauguration du nouveau siège social de RTE dans le 7ème arrondissement de Lyon et d’autre part la signature par cette dernière d’un accord-cadre s’étendant sur la période 2018-2020 avec la Métropole de Lyon.

Un nouveau siège social d’une valeur de 70 millions d’euros

Un investissement de 70 millions d’euros a permis de faire sortir de terre le nouveau siège social RTE baptisé Villarte. Il se situe rue Crépet dans le 7ème arrondissement de Lyon.

Le site était anciennement occupé par la Banque Postale. L’imposant bâtiment se compose de 7 étages et dispose d’une surface de 14 000 m².

Villarte regroupe désormais les 520 salariés lyonnais, auparavant disséminés sur les anciens sites, aux 3 bis et 5 rue des Cuirassiers dans le 3ème arrondissement de la ville.

Ce nouveau bâtiment est entre autres composé d’un showroom, d’une vaste salle de conférences, d’un restaurant d’entreprises offrant une capacité de 170 places et d’une terrasse extérieure de 240m².

Villarte demeure l’un des nouveaux bâtiments phares de la ZAC des Girondins (17 hectares) située entre le boulevard Yves Farges et l’Avenue Jean Jaurès.

L’objectif de cette ZAC consiste à devenir une nouvelle centralité urbaine grâce à la mixité affichée des fonctions et des usages : habitat, commerces, activités tertiaires, espaces publics, etc…

Accord-cadre de 3 ans entre RTE et la Métropole de Lyon

Parallèlement à l’inauguration de son nouveau siège social, RTE a signé un accord cadre s’étirant sur la période 2018-2020 avec la Métropole de Lyon. Il vise à accompagner cette dernière à travers sa transition énergétique et son développement économique.

Cet accord majeur s’articule autour de 4 axes majeurs :

Transition énergétique

La coopération entre RTE et la Métropole de Lyon va entre autres se traduire par l’élaboration de scénarii d’adaptation à partir de diagnostics sur l’évolution des usages et des tendances en matière de consommation d’électricité. RTE appuiera également la Métropole dans la numérisation du réseau électrique.

Le développement urbain

RTE et la Métropole ont prévu d’inscrire dans le PLU des dispositions intégrant la présence du réseau public de transport d’électricité et de veiller à ce que les linéaires des lignes HT et THT demeurent intacts eu égard à l’urbanisation croissante.

RTE a déjà lancé le renouvellement du réseau souterrain haute tension du cœur de la métropole depuis ces 10 dernières années. Il s’achèvera d’ici quelques années.

Développement économique

RTE disposera en 2020 d’un centre de formation à Jonage d’une surface de 30 000 m².Cet investissement de l’ordre de 60 millions d’euros aura pour but d’accueillir de nouvelles activités nationales aujourd’hui situées en région parisienne.

Baptisé Transfo, il deviendra une plateforme de tests et de R&D unique en France. Il faut également souligner le rapprochement de RTE avec l’ADERLY (agence de développement économique) montant la volonté de RTE de jouer un rôle en termes d’attractivité économique du territoire.

Solidarités

RTE et la Métropole de Lyon se sont engagés à pérenniser une politique d’achats responsables formalisée par une charte. RTE est signataire de la charte des « 1000 entreprises pour l’insertion et l’emploi ». Elle s’engage ainsi à favoriser le retour de l’emploi des publics les plus en difficulté.

« Ce document positionne notre entreprise comme un acteur majeur de l’énergie, un aménageur responsable et un acteur économique solidaire pour la Métropole » affirme François Brottes, Président du Directoire de RTE.

« La mise en œuvre de cet accord est légitimée par les compétences, le savoir-faire et la capacité de RTE à accompagner la Métropole dans sa transition énergétique et son développement économique » affirme quant à lui David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon.