Toute l’actualité Lyon Entreprises

Le bulldozer Aulas continue d’avancer. Il avait annoncé un parc de loisir sur le stade, lors du lancement du Groupama Stadium de Décines. Celui-ci est en train de se concrétiser. La première pierre dudit parc de loisirs de l’enceinte sportive de l’est lyonnais a été posée lundi 5 février. Elle a été baptisée à l’anglo-saxonne : « Smart City OL ».

Une première pierre scellée en présence de Jean-Michel Aulas, président de l’OL ; de la maire de Décines, Laurence Fautra ; de Michel Le Faou, vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme ; et du directeur régional de Vinci Immobilier Stéphane Reymond.

C’est en effet Vinci Immobilier qui est le promoteur de cet impressionnant projet signé de l’architecte Bruno Dumetier.

Connecté à la rampe Ouest du Groupama Stadium, ce parc de loisirs sera composé de quatre bâtiments habillés par des panneaux de polycarbonates irisés « qui, selon l’architecte, donneront une unité d’ensemble aux différents volumes ».

Trente-deux pistes : le plus important bowling de la Métropole 

Un deuxième niveau de terrasses, ainsi qu’une place centrale viendront animer les activités situées en rez-de-chaussée : elles constitueront le point d’entrée des nouveaux équipements depuis les stationnements extérieurs du Grand Stade de Foot.

A côté de l’hôtel trois étoiles de 140 chambres actuellement en construction, Le Koster, propriété du Groupe Lavorel, d’un centre médical et de deux immeubles de bureaux, le futur pôle de loisirs sera pour le moins conséquent puisqu’il s’étendra sur 23 000 m², se déployant sur quatre bâtiments.

On y trouvera un méga-bowling de… trente-deux pistes et de 3 300 m², couplé à un mini-golf. Ce sera de facto le plus important bowling de la région lyonnaise.

On pourra également s’engager sur un parcours ninja, le premier de France, un fun climb, un trampoline park et un lasergame , le tout créé par la société lyonnaise Altiplano. Cet ensemble ludique se déploiera sur 2 500 m².

Un tel équipement ne pouvait exister sans salle de fitness : elle bénéficiera de 2 300 m² du groupe qui monte, Appart Fitness dont le siège est aussi dans la Métropole, plus précisément à à Villeurbanne ; ainsi enfin qu’une brasserie Ninkasi et un snack-boulangerie Henon pour 3 300 m² supplémentaires.

Le choix de partenaires locaux

L’Appart, Ninkasi, Altiplano : Jean-Michel Aulas a fait le choix de partenaires locaux, à l’instar par exemple de la Brasserie Bocuse.

Mais ce n’est pas tout puisqu’in complexe de 4 300 m² de footsalle (du Football en salle) est également dans les cartons. « L’engagement d’un partenaire important sera finalisé d’ici quelques jours », assure le président de l’OL.

Mais ce n’est pas tout, tandis qu’une patinoire est également à l’étude, ce qui permettrait à l’est lyonnais de bénéficier de ce type d’équipement.

Ce centre de loisirs est donc destiné, on l’aura compris, à prendre progressivement une grande ampleur puisque, outre celles citées, d’autres enseignes supplémentaires pourraient aussi être annoncées dont un projet de paddle, un sport de glisse nautique, mais sans en dire plus…

En tout cas, la première livraison de ce méga-pôle de loisirs est attendue pour le deuxième trimestre 2020.

Le modèle économique de l’Olympique Lyonnais qui vise à s’appuyer sur des équipements de loisirs, pour s’extraire le plus possible de la glorieuse incertitude du sport sera alors pratiquement finalisé…