Toute l’actualité Lyon Entreprises

Une manière d’évaluer par défaut le poids du Sirha sur l’économie lyonnaise. Sans ce salon international, le plus grand événement gastronomique au monde, l’hôtellerie lyonnaise retombe comme un soufflé…

 Ainsi, en janvier 2018, les performances de l’hôtellerie lyonnaise ont connu une forte baisse par rapport l’an dernier.

Le revenu par chambre (RevPar), le plus important ratio pour un hôtelier, diminue de 21,7 % toutes catégories confondues.

 La fréquentation a baissé de 9,1 % et les tarifs de 13,8 %.

 Cette baisse s’explique en grande partie par l’absence de ce salon malheureusement que biennal qui avait par ailleurs connu en 2017 une fréquentation exceptionnelle de 208 000 participants et permis à l’hôtellerie d’accéder à des performances records avec une hausse de 43 % !

 Circonstance aggravante : le décalage des vacances scolaires par rapport à l’an dernier n’a pas profité aux hôteliers, la clientèle d’affaires ayant été présente une semaine de moins qu’en 2017.

Bref, un mois de janvier morose pour débuter l’année…