Toute l’actualité Lyon Entreprises

A quelques dizaines de milliers près, c’est l’équivalent des 8 482 000 Suisses : la région Auvergne-Rhône-Alpes a dépassé le 1er janvier la barre des huit millions d’habitants, c’est ce que vient d’annoncer l’Insee régionale.

 Ainsi, la région a gagné 159 400 habitants supplémentaires entre 2015 et 2018.

Et l’Insee Auvergne-Rhône-Alpes de préciser : «que « la région est avec l’Ile-de-France, celle qui,a accueilli le plus de population ces trois dernières années »

Avec un accroissement de + 0,7 % par an, elle se situe au troisième rang des plus fortes évolutions sur la période, derrière la Corse et l’Occitanie.

Autre bonne nouvelle, ce dynamisme démographique a été entretenu certes par des apports extérieurs, mais aussi par un natalité élevée et par un profil plutôt jeune des nouveaux arrivants dans la région.

Il y a ainsi plus de naissances que de décès dans la région, ce qui se vérifie depuis…1975.

Enfin, au palmarès des départements les plus dynamiques, la Haute-Savoie (+1,4 %) et l’Ain (+ 1,3 %) arrivent largement en tête avec une évolution annuelle moyenne de + 1,3 % . « Un dynamisme qui qui provient avant tout d’un afflux migratoire très important, surtout dans les zones du Genevois, d’Annecy et de la périphérie lyonnaise », précise l’Insee

La Haute-Savoie et l’Ain sont suivis de l’Isère (+ 0,9 %), puis de la Drôme et de la Savoie (+0,8 %). Le Rhône affiche : +0,6 %. Les deux seuls départements en perte démographiques sont auvergnats : – 0,3 % tous les deux.