Toute l’actualité Lyon Entreprises

La Vie Claire récompense les acteurs innovants du bio

Pour la quatrième année, le Fonds de Dotation La Vie Claire – Eric Pelen a accordé son soutien aux entreprises locales jeudi. Une somme de 32 000 € qui a été accordée à deux sociétés lyonnaises et une exploitation des Monts du Lyonnais. Comme à chaque fois, ces professionnels sont récompensés pour leur engagement en lien avec l’alimentation biologique et leur innovation.

La Vie Claire récompense les initiatives bio

Il suffisait de voir les larmes couler sous les yeux de Fabienne et Marc Besseas, jeudi, pour comprendre l’importance du Fonds de Dotation La Vie Claire – Eric Pelen en faveur du bio.

Mardi, son conseil d’administration, présidé par Stéphanie Pascal, leur a remis un prix “Coup de pouce” de 8000 € pour les aider dans leur tâche. Une somme issue des 32 000 € attribués au total à trois professionnels de l’alimentation biologique.

Ce couple domicilié à Messimy, dans les Monts du Lyonnais, cultive des arbres fruitiers au Bénitier aux oiseaux. Une exploitation durement touchée ces trois dernières années par le gel et la grêle.

“Cet argent va nous permettre d’acheter des filets de protection pour nos arbres”, expliquent les deux maraîchers bio, qui possèdent 7 hectares.

Vie Claire bio

Un couple qui illustre bien la portée humaine du Fonds de dotation de la Vie Claire.

“Nous aidons en priorité les projets qui présentent des difficultés et nécessitent un véritable aide”, précise Stéphanie Pascal. “Il faut que cette aide ait un impact sur leur projet”, ajoute-t-elle.

Un fonds hommage alimenté par les dividendes

Initié sur volonté de l’ancien dirigeant de la Vie Claire Régis Pelen, ce fonds de dotation porte aujourd’hui le nom de son fils, Eric, décédé en 2013.

“Ce sont les dividendes chaque année qui tombent et qui alimentent le fonds”, explique Stéphanie Pascal.

L’an passé, 20 000 euros ont été attribués à deux porteurs de projets. Cette année, la somme est plus conséquente, et permet donc de récompenser une personne de plus.

Parmi les chanceux, on compte Davide Fontana, co-gérant de Trattino, qui a obtenu le prix des “Jeunes entrepreneurs”. Un petit café expérimental situé à la Commune, dans le 7e arrondissement de Lyon.

Avec son frère Ettore, il revisite l’alimentation biologique et locale. Et les 12 000 € reçus par le duo va littéralement lancer leur activité.

“Nous allons ouvrir notre propre restaurant près du métro Jean Jaurès fin mars 2020”, révèle Davide.

Accompagner les acteurs du bio dans la durée

Sur les 30 à 40 candidatures que reçoit le fonds de dotation chaque année, seuls dix candidats sont retenus. Selon le montant, le conseil d’administration en prime entre deux et quatre.

Pour ce faire, les critères de sélection ont été restreints au fil des ans. Parmi ceux qui importent, la pérennité du projet occupe une place forte.

Les Petites Cantines, prix “Coup de coeur” de cette année avec 12 000 € attribués, répond à cette logique. “Cela fait près de trois ans qu’on les suit et qu’on les accompagne”, concède d’ailleurs Stéphanie Pascal.

Il faut dire que le projet a de quoi séduire. Diane Dupré la Tour et Etienne Thouvenot ont monté il y a quatre ans ce concept censé créer du lien social autour du bio et de la cuisine dans les quartiers lyonnais.

Après Vaise en 2015, Les Petites Cantines ont fleuri à Perrache et Paul Santy. Et depuis peu, les Lillois et les Strasbourgeois ont aussi découvert ce sanctuaire de l’alimentation responsable, avant qu’Annecy n’y goûte aussi.

“Nous avons pour idée de redynamiser les quartiers et de briser la solitude”, explique Elodie Flajolet, responsable des communautés chez Les Petites Cantines. “Les gens peuvent venir aussi bien cuisiner que manger. On constate qu’on a un rel impact sur l’éducation populaire”, ajoute la jeune femme.

Un vaste programme pour lequel le coup de pouce de la Vie Claire ne sera pas de trop…