Toute l’actualité Lyon Entreprises

Laurent Wauquiez, le président de la Région a les yeux de Chimère pour ceux que l’on appelle les « family office », organisés en réseau depuis 2016 en Auvergne-Rhône-Alpes.

La Région a en effet organisé les assises des entreprises familiales, au cours desquelles, Bernard Thollin, le président du réseau régional Auvergne-Rhône-Alpes  des « family office » a effectué un état des lieux.

On connaît à Lyon, la structure créée par la famille Dentressangle (Dentressangle Initiatives et sa branche, Hi Inov), mais aussi celle du patron d’April, Bruno Rousset (Evolem) ou encore celle de Sophie Defforey, fille du fondateur des hypermarchés Carrefour (Aquasourça qui compte une dizaine de collaborateurs à Lyon et à Luxembourg). Toutes participent de ce que l’on appelle désormais des « family office ». Ils sont plusieurs dizaines en Auvergne-Rhône-Alpes.

 Lors de la toute première édition de cet événement, Laurent Wauquiez, a annoncé, de manière plus large encore, au-delà des « family office », le lancement d’un « Pacte régional pour les entreprises familiales » ; le tout, assorti d’un label « permettant de créer une communauté. »

Les nombreux  acteurs économiques présents ont pu échanger sur leurs bonnes pratiques mais aussi sur leurs difficultés, notamment au niveau de la transmission et de la gouvernance.

Un Pacte en cinq engagements

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a réaffirmé à cette occasion  « son attachement particulier à ces forces vives tout en rappelant son rôle  dans l’accompagnement des entreprises. »

D’où concrètement, le lancement « d’un Pacte régional pour les entreprises familiales ».

Ce dernier comprend  cinq dispositifs d’aide et d’accompagnement :

 Il porte sur la transmission : il regroupe ainsi  les aides permettant aux personnes de disposer de fonds de garanties leur permettant de pouvoir racheter plus facilement une entreprise parce qu’il est parfois difficile d’obtenir un prêt des banques, mais aussi de bénéficier d’accompagnements suite à une reprise de société.

 Ce Pacte vise aussi le développement desdites entreprises familiales : via le regroupement de plusieurs dispositifs de prêts et financements à destination des entreprises qui souhaitent développer leur activité mais aussi d’opérer des rénovations ou des constructions.

Il vise également à encourager l’innovation afin de soutenir les entreprises qui souhaitent innover dans les industries du futur et sur les secteurs du numérique via des dispositifs de subventions.

L’international  fait aussi partie de l’arsenal : grâce à des plans de financement et d’accompagnement.

 Enfin, dernier volet, ce Pacte a pour but un renforcement des ressources humaines : et ce,  via plusieurs dispositifs d’accompagnement, de mise en relation avec des acteurs privés, des cabinets de conseils et la mise en contact entre les recruteurs et les demandeurs d’emploi.

“Créer une communauté régionale”

A cet égard, un appel à projets sera lancé en juillet 2019 concernant deux volets : conseils individuels et séminaires collectifs des chefs d’entreprise, « afin de créer une communauté régionale et de les accompagner dans leurs démarches en créant un climat de confiance et de partage. »

La Région s’engage enfin à créer un label des entreprises familiales d’Auvergne-Rhône-Alpes afin de développer à terme une communauté.

Ces dernières pourront s’en prévaloir pour marquer
leur appartenance.

« Nous sommes fiers de nos entreprises familiales par l’empreinte indélébile qu’elles ont construites au fil du temps sur notre territoire régional. Les mettre à l’honneur à travers ces assises, premier rendez-vous en France, c’est leur témoigner tout l’attachement qu’elles méritent», a lancé Laurent Wauquiez aux dirigeants d’entreprises familiales présents.

Il est vrai qu’elles représentent plus de 80 % des TPE et PME…