Toute l’actualité Lyon Entreprises

Le beau parcours des Lyonnais en Champion’s Ligue fait tomber 89 millions d’euros dans les filets de l’OL

C’est le retour sur terre pour les Lyonnais, battus 3 à 0 par le Bayern en demi-finales de la Champions’s Ligue.

A ‘issue du match, les joueurs de l’OL faisaient grise mine.

Mais à y regarder de près, le bilan n’est pas si négatif que cela.

Classé 7ème en championnat, les Lyonnais ont su formidablement rebondir, battant successivement la Juve, puis Manchester City.

Le Bayern était un trop gros morceau pour eux.

Et à y regarder encore de plus près, le bilan d’un point de vue économique est lui franchement inespéré en cette période de vache maigre pour le football.

Ainsi, grâce à cette beau parcours dans la compétition la plus huppée du football européen, l’OL va pouvoir engranger 89 millions d’euros.

118 millions pour le PSG

C’est moins que le PSG (118 millions d’euros), mais tout-de-même une belle somme.

Avant la rencontre face à Manchester City, l’OL s’était déjà assuré un chèque 42,4 millions d’euros, grâce à son parcours cette saison et à sa victoire face à l’équipe de Pep Guardiola , l’entraineur de Manchester City, a ajouté 12 millions d’euros, à cette somme, soit déjà 54,4 millions d’euros garantis.

Il faut ajouter la prime de coefficient, basée sur les performances des dix dernières années en Coupe d’Europe, qui devrait se situer autour de 22 millions d’euros.

Complétons l’addition avec les droits télé (presque 7 millions de téléspectateurs pour le seul OL/Bayern) et la billetterie des matches de poule et celui de la Juve (6 millions d’euros juste pour ce dernier).

Au final, tout compris, la recette s’établit à 89 millions d’euros.

Quatre millions pour le vainqueur

L’OL n’a finalement pas à regretter de ne pas aller en finale, sur le plan pécuniaire, du moins : le vainqueur n’empoche “que” 4 millions d’euros de plus.

En tout cas, à cette occasion, d’aucuns tressent des lauriers économiques au Club lyonnais. Pour le cabinet d’audit KPMG, “Lyon est la pépite discrète d’une tumultueuse Ligue 1 française, quatrième d’Europe par son poids économique.”

Pour KPMG, “ l’OL est l’entreprise footballistique qui a enregistré la plus forte croissance ces cinq dernières années – et pas des moindres, avec un bond de 193 %.”

Le cours de Bourse de l’OL, seul club de foot coté en France a -t-il profité de ces lauriers et de ce beau parcours en Champion’s Ligue ?

Même pas. Le court qui était remonté au-delà de 3 euros est retombée aux alentours de 2 euros. Comme les autres valeurs, malgré les paillettes de Lisbonne, il a reculé de 26 % depuis le 1er janvier 2020.

Le fait aussi peut-être que pour la première fois depuis vingt ans, le Club lyonnais ne participera à aucune Coupe d’Europe ? L’une des vertus de la Bourse qui ne s’appesantit jamais sur le passé est d’anticiper…


Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail