Toute l’actualité Lyon Entreprises

Le geste de Ninkasi envers ses distributeurs : le brasseur prend à sa charge les fûts de bière non consommés

Depuis le 15 mars, début du confinement, les cafés hôtels restaurants sont à l’arrêt et les fûts de bière restent donc bien sûr inutiles et non vidés rapidement, voient leur qualité se dégrader.

Or, selon le brasseur lyonnais Ninkasi, avec le temps qui passe, il y a un vrai risque « d’atténuation des saveurs et des arômes ».

Ninkasi estime que la qualité de sa marque «  repose sur la qualité naturelle et fraiche de ses bières ».

Et ce, «  suite à une politique qui reste ferme sur 2 points : la non pasteurisation et le fait de ne pas aller au-delà de 3 mois de stockage sur l’offre conditionnée en fûts. »

Donc, pour le brasseur, « l’heure est donc plus que jamais au renforcement de son écosystème et des liens avec ses partenaires. Avec un seul mot d’ordre, la solidarité, qui sera le socle des réussites de demain. »

Un coût de 200 000 euros

D’où l’annonce de « la décision de reprendre à sa charge, unilatéralement, la totalité des stocks de fûts de bière de sa marque, « confinés » dans les entrepôts et les établissements de ses clients Cafés Hôtels et Restaurants ».

Cette prise en charge représente un coût de l’ordre de 200 000 euros, estime le brasseur. Lequel précise que “les fûts qui seront pris en charge seront évidemment détruits.” Pas de bière éventée chez Ninkasi.

Le brasseur lyonnais sera-t-il suivi dans cette démarche par les autres brasseurs ?