Toute l’actualité Lyon Entreprises

Le groupe immobilier lyonnais Alila “regrette le manque total d’ambition du plan de relance pour sortir de la crise du logement. “

“ Alila, groupe imobilier spécialisé dans le logement social que préside Hervé Legros “regrette que les mesures annoncées ce jour dans le Plan de Relance ne répondent absolument pas à la crise majeure de la construction de logements dans notre pays.

Ce soir les 2,5 millions de personnes qui attendent un logement social en France, et les 4 millions qui sont mal logées, n’auront pas retrouvé l’espoir que le plan de relance leur soit directement utile

Certes, le Plan comprend des dispositifs d’aide à la densification et au renouvellement urbain mais ils ne sont absolument pas à la hauteur des besoins (350 millions d’euros sur les 100 milliards du plan).

Les mesures annoncées (sans précision de date) de réduction des délais d’instruction des autorisations seraient évidemment une bonne chose mais elles ne sont nullement détaillées dans les éléments communiqués. Pour rappel, Alila avait présenté en juillet des propositions concrètes de simplification et de réduction des délais permettant une relance immédiate de la construction avec zéro euro d’aide publique.

Dans ces conditions, rien dans le Plan ne permet d’espérer la relance massive de la construction de logements neuf qui est pourtant indispensable pour répondre aux besoins.

« Construire plus est indispensable pour permettre à chacun de bénéficier d’un logement décent à prix abordable. Il est très décevant que ce Plan de Relance qui se veut ambitieux ne comprenne aucun changement profond en matière de politique de logement. Est-ce que nos politiques ont vocation à faire des réformes superficielles à l’échelle d’un mandat ou bien d’agir dans l’intérêt du pays à long terme ?

Nous espérons que des mesures complémentaires permettront de corriger le tir et de lancer enfin le grand chantier du logement pour tous demeure pleinement disponible pour rééchanger et travailler avec les pouvoirs publics sur ces nouvelles mesures. », explique Hervé Legros, président d’Alila.