Toute l’actualité Lyon Entreprises

Le pôle de commerces et de loisirs de la Confluence change de propriétaire, mais conserve son gestionnaire, Unibail-Rodamco-Westfield

Le groupe Unibail-Rodamco-Westfield leader des centres commerciaux en Europe l’avait annoncé le 12 février. C’est désormais finalisé.

Le concepteur et propriétaire des murs du pôle de commerces et de loisirs de la Confluence à Lyon n’est plus majoritaire.

A l’instar de quatre autres centres commerciaux en France (Aéroville et So Ouest dans la région parisienne, Rennes Alma e tla Toison d’or à Dijon), il a cédé la propriété du centre commercial lyonnais à une nouvelle société, un joint venture dans lequel le groupe est minoritaire.

Le centre commercial de la Confluence appartient donc désormais à cette Joint Venture (JV) composée d’URW, Crédit Agricole Assurances et La Française. Une façon de faire rentrer du cash dans les caisses du groupe.

“Au début d’un partenariat stratégique”

Christophe Cuvillier, le président du directoire d’ Unibail-Rodamco-Westfield, explique cette cession : « Dans un environnement très difficile, elle démontre la très grande qualité de nos actifs et illustre la confiance de nos partenaires dans nos équipes pour faire face à la situation actuelle et générer la croissance future de ces actifs. Nous sommes au début d’un nouveau partenariat stratégique avec Crédit Agricole Assurances et La Française… ».

Crédit Agricole Assurances et La Française, détiennent, avec 54,2% de la nouvelle JV, la majorité du consortium et Unibail Rodamco, 45,8%.

Unibail Rodamco-Westfield ne divulgue pas le prix de cession pour le seul pôle de commerces lyonnais, mais annonce un prix de cession global de 2,032 milliards d’euros pour les cinq centres commerciaux.

Rien de changé sur le terrain : le groupe Unibail-Rodamco-Westfield va continuer à exploiter le centre commercial “dans le cadre d’un contrat à long terme”, mais ce n’est pas plus pour lui-même, mais pour le consortium.

Réouverture des portes le 11 mai

Une pure opération financière donc pour ce groupe qui possède actuellement en Europe 90 centres de shopping dans des villes d’Europe et des Etats-Unis. Des centres qui accueillent chaque année 1,2 milliard de visiteurs.

Le pôle de commerce de loisirs de la Confluence qui compte 75 boutiques a rouvert ses portes depuis le 11 mai, jour du déconfinement. Les 15 restaurants ont suivi le 2 juin. Ne reste plus que les 14 salle du complexe de cinémas UGC qui devraient à leur tour réouvrir lors de la phase 3 du déconfinement, après le 21 juin.

Le Vaporetto, la navette fluviale qui relie le pôle à la presqu’île lyonnaise a recommencé lui, ses trajets le 13 juin.

Selon le groupe, à l’instar des autres centres commerciaux qui ont rouvert, le pôle de loisirs, depuis le 11 mai “ enregistre des fréquentations encourageantes ; ainsi que, selon les remontées des enseignes, des paniers moyens et des taux de conversion élevés. “

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail