Toute l’actualité Lyon Entreprises

Lyonbiopôle, pôle de compétitivité dédié aux maladies infectieuses et aux cancers, a lancé jeudi 2 septembre les travaux de construction d’une plateforme dédiée à l’hébergement de projets collaboratifs de Recherche&Développement afin de permettre la création de nouveaux produits de santé à usage préventif, thérapeutique ou diagnostique. Baptisée « acCInov », la nouvelle structure, extrêmement ambitieuse, devrait ouvrir ses portes en juin 2013. D’un coût de 18 millions d’euros, elle devrait bénéficier du Grand Emprunt.

L’objectif est « de couvrir tous les maillons de la chaîne d’innovation en infectiologie ». Le pôle de compétitivité Lyonbiopôle a lancé jeudi 2 septembre les travaux de construction de la plate-forme « acCInov » (*) dont l’ouverture est prévue en juin 2013 dans le quartier de Gerland à Lyon.

Pôle de compétitivité spécialisé dans la lutte contre les maladies infectieuses humaines et animales et les cancers, Lyonbiopôle s’efforce de mettre en place une offre globale d’infrastructures, associant acteurs privés et publics, consacrés à l’innovation dans le domaine de l’infectiologie ; et ce, afin de développer de nouveaux produits de santé à usage préventif, thérapeutique ou diagnostique.

Cette démarche n’est pas nouvelle : elle s’est d’abord traduite en avril 2009 par l’ouverture au sein de l’immeuble Domilyon, du Centre d’Infectiologie basé sur le campus Charles Mérieux Gerland. Cet « hôtel à projets » de 1 920 m2 « comprenant des laboratoires clés en main et équipés d’éléments mutualisés » accueille des équipes de Recherche&Développement constituées autour de projets collaboratifs.

Le projet « acCInov » veut aller encore plus loin en complétant ce dispositif. A côté du Centre d’Infectiologie, la future plateforme qui se déploiera sur 6 000 m2 constituera un « hôtel à plateaux techniques » dédié à « l‘hébergement de start-up et PME, nouvelles ou émergentes, qui fourniront des prestations de services dans les domaines de l’analyse biologique et de la bioproduction ».

Ce nouveau bâtiment va « tripler la surface dédiée à l’accueil des projets de recherche préclinique et clinique en biotech et biopharma de ses membres », précise Lyonbiopôle.

On y trouvera, sur 1 190 m2 une zone de bioproduction de lignées cellulaires, de protéines recombinantes ou d’anticorps monoclonaux; mais aussi une vingtaine de laboratoires analytiques sur 2 040 m2 ; ainsi, enfin, que des plateaux et zone technique sur la superficie restante, soit 2 040 m2.

« Les activités de bioproduction permettront de renforcer la position de Lyonbiopole en l’étendant au secteur extrêmement porteur de l’immunothérapie et des anticorps monoclonaux qui constituent la plus forte demande actuelle de nouveaux médicaments », se félicite Yves Laurent, directeur général de Lyonbiopôle.

Représentant un investissement de 18 millions d’euros (immobilier et matériel scientifique compris), « acCInov » sera financé sur fonds privés et publics provenant d’une part de la DGCIS (Direction générale de la compétitivité de l’industrie et des services) du ministère de l’économie dans le cadre de l’appel à projets “plates-formes innovantes”.

Le Grand Lyon et du Conseil régional Rhône-Alpes participeront également à ce financement dans le cadre du Contrat de Projets Etat-Région 2007/2010. La plate-forme bénéficiera également du Grand Emprunt.

La construction du bâtiment sera assurée par une société d’économie mixte (SEM) qui sera pilotée par le Grand Lyon. L’idée de tous ces acteurs est de concentrer sur Gerland l’ensemble des compétences et des technologies clés à visée biomédicale.

(*) Cet acronyme signifie : Accélérer la mise en œuvre du Centre d’Infectiologie pour mieux INOVer

Illustration (lyonbiopole) : La future plate-forme “AcCinov” de Lyon-Gerland.