Toute l’actualité Lyon Entreprises

La compagnie aérienne Easy Jet entend bien maintenir son leadership des vols low-cost au départ de Lyon-Saint Exupéry.

Elle vient d’annoncer l’ouverture de quatre nouvelles lignes au départ de l’aéroport rhônapin.

Dès le mois de mars prochain, des liaisons seront proposées vers Rennes, Tel Aviv, Fuerteventura. Pour Corfou, ce sera à partir du mois de juin.

Ainsi, en direction de Rennes, la compagnie orange proposera à partir de 26 mars jusqu’au 26 octobre, quatre fréquences par semaine. Un A320 de 180 sièges décollera de Lyon tous les lundis, mercredis, vendredis à 11 h 30 (arrivée à 12 h 55) et le dimanche à 13 h 40 (arrivée à 15 h 05), les vols retour quittant la Bretagne en semaine à 13 h 30 (arrivée à 14 h 55) et le dimanche à 15 h 40 (arrivée à 17 h 20).

 Sur ce vol, Easy Jet sera en concurrence directe avec Hop! Air France. Les 45 000 sièges mis à disposition des voyageurs pour la saison estivale 2018 répondront « notamment à la demande des voyageurs d’affaires qui représentent 22 % des passagers EasyJet en France », explique le directeur France d’Easy Jet, François Bacchetta.

 « Nous sommes ravis de nous poser pour la première fois à Rennes. Il s’agit d’une ville dynamique, jeune et pleine d’opportunités, qu’elles soient touristiques ou commerciales », précise le directeur général d’EasyJet pour la France.

 Les vols sur Tel Aviv débuteront du 29 mars et se prolongeront jusqu’au 27 octobre. Il y en aura deux chaque semaine : le jeudi et le samedi.

Ceux sur l’île des Canaries (Espagne), Fuerteventuera sont également au nombre de deux (lundi et vendredi, du 26 mars au 26 octobre).

 En ce qui concerne enfin l’île grecque de Corfou, ce sera un vol par semaine, le samedi, à partir du 30 juin, jusqu’au 1er septembre.

Les vols aux prix les plus bas de ces quatre nouvelles liaisons seront de 34 à 43 €.

Ce renforcement entre dans le cadre de l’augmentation de la capacité de 8,7 % : Easy Jet proposera l’année prochaine à Lyon-Saint Exupéry près de trois millions de siège. Cette année la compagnie occupe la seconde place des compagnies opérant sur l’aéroport lyonnais avec 25,4 % de parts de marché.