Toute l’actualité Lyon Entreprises

Lent redémarrage des commerces de détail après le confinement : de 20 à 50 % de baisse de chiffre d’affaires en 2020 ?

Pour les commerces de détail qui ont réouvert après le 11 mai, jour du déconfinement, l’inquiétude est palpable.

Selon l’Observatoire de la conjoncture mis en place par la CCI Lyon Métropole dès le début de la crise du Covid-19 (*), le redémarrage de l’activité s’avère lent, même si la situation” est très hétérogène entre les différentes activités du commerce”.

A l’issue de la première semaine, beaucoup de responsables de magasins n’y voyaient pas beaucoup plus clair.

“L’ampleur de la reprise et l’attitude des clients dans les prochaines semaines présntent encore une inconnue pour de nombreux chefs d’entreprise”, estime l’Observatoire.

Une certitude cependant, selon lui : “ La situation reste extrêmement tendue pour de nombreux commerçants.”

De fortes baisses de chiffre d’affaires

Ces derniers ne voient guère l’avenir en rose puisque les “perspectives de chiffre d’affaires pour les mois à venir restent très pessimistes avec un chiffre d’affaires en baisse de 20 à 50 % pour l’année 2020 ! ”, selon l’enquête menée auprès d’eux par la CCI.

Pour être plus précis : pour la moitié des commerçants interrogés, la baisse devairat être comprise entre 20 et 50 % ; mais pour un tiers d’entre eux, elle pourrait être encore pire : entre 50 et 69 % !

D’où cette remarque d’un chef d’entreprise dans ce secteur du commerce de détail : “Les charges vont être importantes et on ne va pas pouvoir reconstituer notre trésorerie”.

Ainsi, 34 % des entreprises estiment d’ores et déjà “rencontrer un situation de trésorerie difficile, voir très difficile”…

Ce qui pourrait augurer une vague de défaillances d’entreprises à la rentrée.

Cette situation est générale dans la plupart des entreprises, tous secteurs confondus, pas seulement dans le commerce de détail, note l’Observatoire de la CCI.

Certes, première bonne nouvelle, dès la première semaine de déconfinement, on a pu noter une forte reprise d’activité.

Les 2/3 des entreprises réouvertes

Ainsi, les deux tiers (72 % , précisément), des entreprises, tous secteurs confondus, donc, ont levé leur rideau, mais “les niveaux de production restent faibles”.

Ainsi, toutes entreprises confondues, toujours : près de la moitié (45 %, précisément) avaient un niveau de production en dessous de 50 %.

“Les inquiétudes restent fortes sur le chiffre d’affaires 2020, la trésorerie et les lourdes contraintes sanitaires.”

A ces premières difficultés s’en rajoutent d’autres : “Les chefs d’entreprise redoutent aussi d’autres freins liés au grippage de l’économie : difficulté d’approvisionnement en matériel et matières premières, baisse des investissements publics et privés, retard dans la prise de décision des clients dans un contexte d’incertitude global sur l’avenir.”

Quid de l’avenir, justement ? Difficile de lire dans la boule de cristal avec ces perspectives incertaines. Si la pandémie poursuit sa baisse, jusqu’à présent plus rapide que prévue et que les mesures sanitaires sont assez rapidement et progressivement levées, le redémarrage de l’économie va s’accélerer et les chiffres d’affaires se regonfler.

En revanche, si la situation épidémique reste incertaine, voire repart à la hausse, la reprise pourrait rester encore encalminée pendant de longs mois…

(*) Observatoire de la CCI Lyon Métropole : entre le 11 et le 15 mai, 2 178 échanges avec les conseillers CCI dont 356 chefs d’entreprises ayant répondu au questionnaire.

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail