Toute l’actualité Lyon Entreprises

L’Ipsa, une école d’ingénieurs spécialisée dans l’aéronautique vient d’ouvrir ses portes à Lyon

Il s’agit pour l’instant d’une antenne permettant aux étudiants d’effectuer les deux premières années études avant de les terminer à Toulouse ou à Paris. Cela se sait peu : l’industrie de l’aéronautique qui a son cluster est très active en Auvergne-Rhône-Alpes. Il s’agissait pour cette école de répondre aux besoins importants en ingénieurs des entreprises du secteur. Une école qui démarre avec une petite promotion, mais qui a de solides ambitions.

L’Institut Polytechnique des Sciences Avancées (Ipsa), une école d’ingénieurs dont le siège est basé à Paris vient d’ouvrir une antenne à Lyon

Affiliée au Groupe d’éducation IONIS, l’antenne lyonnaise de l’Ipsa intègre les 20  000 m² où sont installées déjà deux écoles d’ingénieurs de la même entité, l’EPITA et l’ESME Sudria au sein du quartier de la Part-Dieu

Pour Francis Pollet, directeur général de l’école, « L’Ipsa affiche ses ambitions à Lyon où la demande étudiante pour l’aéronautique y est forte et l’écosystème économique autour de l’aviation, riche. C’est la raison pour laquelle nous y avons créé un campus. »

La première promotion est réduite : une dizaine d’élèves

« Il s’agit d’un démarrage, c’est l’objectif que nous nous étions fixé, mais nous escomptons avoir à terme le même poids qu’à Toulouse ou Paris », explique Virginie Hermillon, responsable du développement de l’Ipsa.

Et cette dernière d’insister « Nous l’avons rapidement constaté : la demande est très forte ! »

Auvergne-Rhône-Alpes, région aéronautique

Auvergne-Rhône-Alpes n’apparaît en effet pas d’emblée comme une grande région aéronautique. Et pourtant, c’est la deuxième de France après l’Occitanie (Toulouse) dans ce domaine.

Dans le secteur aéronautique, les ingénieurs constituent 42 % de l’ensemble des salariés et représentent donc la clef de voûte du secteur.

Créée en 1961, l’Ipsa forme sur cinq ans au métier d’ingénieur spécialiste en systèmes aéronautiques et spatiaux.

Cette école occupe la 4éme place du classement Usine Nouvelle dans la catégorie des écoles d’ingénieurs privées et post-bac spécialisées dans l’aéronautique.

100 % de ses étudiants sont aujourd’hui embauchés dans les deux mois, après leur sortie de l’école et l’activité de recherche y a plus que doublé en un an, passant de 19 % à plus de 40 %.

L’international est valorisé : les étudiants passent un semestre à l’étranger en quatrième année.

350 entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes

L’aéronautique représente en Auvergne-Rhône-Alpes, 30  000 emplois répartis dans 350 entreprises, pour un chiffre d’affaires de 3,3 milliards d’euros.

Parmi les entreprises de la filière aéronautique, on peut citer Hexcel, poids lourd mondial des matériaux industriels et composites utilisés dans l’aviation, qui a récemment ouvert une importante usine de matériaux composites pour les ailes de l’Airbus A 350 au Sud de Lyon ; voire encore Dassault Aviation, Porcher, Chomarat textiles technique, Crouzet ou Courbis, etc.

Centre de préférences de confidentialité