Toute l’actualité Lyon Entreprises

Depuis bon nombre d’éditions, Lyon répond en résonance à la Biennale du Design de Saint-Etienne, programmée au printemps prochain, mais cette fois Lyon City Design devrait faire très fort. Au programme : une tour Eiffel de 12 mètres en chaises de bistrot, une ferme urbaine et bien d’autres installations décoiffantes.

Comment transformer le quartier le plus béton de Lyon, en l’occurrence le quartier d’affaires de la Part-Dieu pour le rendre à la fois plus lisible et ludique ? Et ce, à l’heure où celui-ci est en voie de se transformation profonde…

Bernard Reybier et Olivia Cuir, les deux chevilles ouvrières de Lyon City Design pensent avoir trouvé la réponse qui se traduira par une tornade design qui devrait souffler au cœur de la Part-Dieu, du 19 mars au 12 avril prochain. Et ce, en résonance à la la Biennale stéphanoise dont le thème rappelons-le sera cette année « Les sens du beau ».

Le quadrilatère formé des rues Garibaldi, du boulevard Vivier Merle, du cours Lafayette et de la rue Paul Bert constituera une gigantesque salle d’exposition en plein air. C’est là où se trouvent les tours du quartier : les anciennes, le « Crayon », la tour Swiss et la tour Oxygène et la toute nouvelle, la Tour Incity. « Une concentration d’expérimentations urbaines », lance Olivia Cuir, directrice des événements de Lyon City Design.

Une Tour Eiffel de 324 chaises bistrot

L’œil du passant devrait être d’abord attiré par une Tour Eiffel rouge de douze mètres de hauteur, exclusivement constituée de 324 chaises Bistro.

Des chaises signées d’un industriel rhônalpin, Fermob, spécialiste du mobilier métallique design, basé dans l’Ain et dont le président n’est autre que Bernard Reybier. « Une tour qui permet d’expliquer comment une démarche créative à travers une chaise à bistro iconique peut avoir des conséquences sur le rapport à la ville des habitants et des usagers », explique ce dernier. Après Lyon, cette tour Eiffel devrait beaucoup voyager, notamment du côté de Pékin de New York.

Une ferme à la Part-Dieu

Une autre installation devrait inévitablement attirer aussi l’œil : une ferme urbaine qui se dressera au cœur du quadrilatère.

Souvenez-vous, lyon-entreprises a évoqué l’année dernière ce projet d’un immeuble-ferme sur lequelle travaille une équipe d’architectes lyonnais, en collaboration notamment avec l’école d’ingénieurs agronomes, l’Isara : la FUL, la Ferme Urbaine Lyonnaise.

Sans attendre de voir s’élever dans le ciel de Lyon cet immeuble vert utopique, une petite ferme sera installée à la Part-Dieu. Elle produira des salades répondant à tous les critères du développement durable qui seront distribuées aux passants.

« C’est disruptif, ça casse les codes !», se félicite Olivia Cuir qui évoque aussi les autres surprises que l’on rencontrera à tous les coins de rue.

Ainsi par exemple dans la dernière friche du quartier, rue Bouchut, une des rares zones encore vertes du quartier, une base de vie sera installée : un village de containers, avec foods trucks, exposition de mobiliers urbains, etc.

« Nous avons choisi la Part-Dieu-explique Olivia Cuir-parce que ce quartier rassemble à lui seul tous les enjeux des mutations urbaines auxquels le design urbain peut apporter une réponse. Nous voulons en faire un lieu d’expérimentation d’où, nous l’espérons très fort, peuvent naître de nombreuses émulations architecturales, économiques et sociales. »

Un appel à candidatures internationales

L’idée de cet « Urban Forum » est de tester toutes les innovations susceptibles de ramener de la vie dans la ville, de reconquérir l’espace urbain et « d’accompagner la transformation urbaine pour faire du chantier un creuset de mutation ». Ainsi par exemple, des installations spécifiques seront mises en place le long et sur les palissades nombreuses dans le quartier, avec notamment des tours d’observation pour que le passant puisse aussi s’approprier les chantiers en cours.

Pour monter cette opération, les promoteurs de Lyon City Design ont lancé un appel à candidatures internationales. Ils ont reçu cinquante-six dossiers. Ils n’ont eu qu’à sélectionner les seize les plus percutants, originaux, créatifs, qui formeront donc le parcours urbain.

En parallèle, de nombreuses conférences autour du design, de l’urbanisme, de la ville, seront organisées. On y trouvera des ateliers de design éphémères.

Mais que cela ne vous empêche pas de vous rendre à la Cité du Design à Saint-Etienne où se tiendra la Biennale, un événement rarement décevant. L’un des buts de Lyon City Design est justement de déclencher l’envie de voir le design s’élaborer à la source stéphanoise.

Centre de préférences de confidentialité