Toute l’actualité Lyon Entreprises

N°4 français, Go Sport dont le siège est basé en Isère va être vendu pour… 1 euro à Michel Ohayon…

La difficile restructuration de la dette du Groupe succursaliste stéphanois Casino et de sa maison-mère, Rallye, puis la vente de deux importantes filiales « Courir » et « Montagne » semblaient sceller l’avenir de Go Sport. Jean-Charles Naouri, le Pdg de Rallye vient d’annoncer sa décision de vendre l’enseigne à la Financière Immobilière Bordelaise détenue par Michel Ohayon.

Faute d’une stratégie claire et conservée dans la durée, le groupe Go Sport dont le siège social est situé à Sassenage en Isère, n°4 du sport en france derrière Decathlon, l’incontestable leader, Intersport, puis Sport 2000, n’a jamais pu accéder au podium.

Autant Decathlon a su se positionner en s’appuyant sur ses propres marques, autant Go Sport a oscillé entre les deux politiques en choisissant in fine de laisser le champ libre dans ses rayons aux grandes marques internationales, mais sans doute trop tard.

Rachat à 1 euro sans « aucune garantie de passif »

Au final, Rallye, maison-mère lourdement endettée de Casino et Go Sport, est entrée “en négociation exclusive avec Financière Immobilière Bordelaise”, fonds d’investissement de l’homme d’affaires Michel Ohayon, afin de céder le n°4 français pour la somme symbolique… d’1 euro.

“La finalisation de l’opération pourrait intervenir avant la fin du premier semestre 2021”, précise Rallye. Les choses devraient donc désormais aller très vite.

L’opération doit faire l’objet d’une consultation des instances représentatives du personnel du groupe Go Sport et être approuvée par “les autorités de concurrence compétentes”.

La cession de l’intégralité du capital de Groupe Go Sport se ferait en outre, «  sans aucune garantie de passif à la charge de Rallye », est-il également précisé, ce qui n’est pas très courant, mais la contrepartie du prix symbolique .

L’enseigne compte actuellement 85 magasins en propre ; ainsi que 272 en franchise. Elle pèse 430 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Go Sport était présidé depuis mi 2019 par Philippe Favre, spécialiste de la transformation d’entreprises au sein du cabinet Prospheres.

Play Video

La Grande Récré, Camaïeu, Galeries Lafayette, maintenant Go Sport…

Avec cette nouvelle acquisition qui s’annonce, la Financière immobilière bordelaise de Michel Ohayon est en train, assurément, de prendre un volume important.

Elle avait déjà repris en août dernier 511 magasins de l’enseigne de prêt-à-porter féminin Camaïeu, mise en difficulté notamment par l’épidémie de Covid-19.

Ce fonds d’investissement, également présent dans l’hôtellerie de luxe et le vin (château Trianon, Saint-Emilion Grand Cru), avait de surcroît également acquis 22 franchises Galeries Lafayette en région en 2018.

Son propriétaire, Michel Ohayon est actuellement en train de racheter en cette période de crise, tout ce qui passe à sa portée et à très bas prix : lors de la reprise de Camaïeu, le Tribunal de commerce de Lille avait regretté «  amèrement la faiblesse des prix de reprise, particulièrement celle de Financière Immobilière Bordelaise. »

Cette fois, il s’agit d’1 euro.

Parti de rien, l’entrepreneur Michel Ohayon a bâti un véritable empire dans l’immobilier commercial, l’hôtellerie de luxe, les grands crus et maintenant dans la distribution. Depuis son fief à Bordeaux, là où il a débuté, ce self-made man fort discret, est devenu une des grandes fortunes de France.

Il a réussi dans le passé à sauver la Grande Récré, en déconfiture. Cette fois, avec Go Sport, le pari est d’une autre ampleur…

 

 

 

 

Newsletter LEInscription gratuite

Recevez gratuitement l'actualité économique de Lyon et sa région, décryptée, chaque mardi matin dans votre boite mail