Toute l’actualité Lyon Entreprises

Il n’avait pas le choix. Le tribunal de commerce de Lyon a retenu mercredi 21 novembre, la seule offre de reprise du fabricant de tunneliers, basé à Villeurbanne, NFM : celle de la société Mülhauser.

Le seul fabricant français de tunneliers est donc sauvé.

Une reprise qui ne se fait pas sans casse sociale. Mülhauser s’est engagé à reprendre 80 des 130 salariés : 40 sur le site du Creusot et 40 à Villeurbanne, où se situent le bureau d’études et le siège social.

 La société allemande qui reprend NFM à la barre du tribunal est spécialisée dans la fourniture d’équipements pour tunnelier : elle connaît bien NFM, dont elle est un partenaire de longue date.

L’année dernière, alors qu’il était encore la propriété du groupe chinois NHI qui l’avait racheté en 2007, NFM avait enregistré une quinzaine de millions d’euros de pertes pour un chiffre d’affaires supérieur à 60 millions.

 Après le rachat, NHI s’était engagé dans une croissance très rapide qu’il n’a pu, in fine su gérer. Avec à la clé un transfert d’une partie de la production en Chine, un plus grand recours à la sous-traitance et des retards de livraison.

 Un autre candidat s’était fait jour après le dépôt de bilan, mais malheureusement, il s’est entretemps, retiré du dossier : son projet industriel était jugé plus sérieux par les salariés , mais aussi mieux-disant sur le plan social.

 Il va falloir désormais que l’acquéreur allemand relance l’entreprise ; et ce, avec des effectifs réduits : ce ne sera pas facile, même si le marché des tunneliers apparaît actuellement en croissance.