Toute l’actualité Lyon Entreprises

Partir-ici : la Région AURA lance sa web-app touristique locale
Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme présentait lundi 18 octobre sa nouvelle web-app Partir-ici. Un outil permettant de recenser les meilleures offres touristiques du territoire selon des critères exigeants.

Voyager en Région AURA, le pari de Partir-ici

Le Crédit Agricole l’avait fait découvrir en avant-première à ses clients entre le 1er et le 18 octobre, mais c’est hier que la Région Auvergne-Rhône-Alpes (AURA) a présenté officiellement sa web-app Partir-ici. Un outil mis à disposition de tous aussi bien sur smartphone qu’ordinateur. Son but ? Promouvoir les meilleures offres touristiques du territoire. “Cette grande et belle région propose des tourismes à vivre, consommer et visiter, a salué en préambule Fabrice Pannekoucke, maire de Moûtiers et tout nouveau président d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme. La crise sanitaire a bousculé nos habitudes et nos modes de consommation dans ce secteur. Ça nous a donc contraint à une forme de remise en perspective.” A ce sujet, les chiffres se révèlent effectivement implacables. Alors qu’en temps normal, la clientèle régionale représente 26 % du volume touristique, celle-ci a occupé 48 % de la consommation en août 2020.

L’engouement n’a que très peu diminué en 2021. “Nous comptions un tiers de clientèle régionale cette année, ce qui représente un socle extrêmement important et solide”, a noté Lionel Flasseur, directeur général d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme. Ces possibilités de voyage de proximité présentent un avantage déjà bien ciblé par le conseil régional. Là où les séjours de longue distance obligent la prise de congés et ne s’opèrent que deux à trois fois dans une année, les découvertes en région peuvent s’organiser sur un week-end, multipliant ainsi les opportunités de partir. Suivant ce modèle, la Région espère demeurer dans le top 5 européen des régions les plus attractives.

2000 offres touristiques passées au crible

“Authenticité”, “fondamentaux”, “quintessence” du tourisme. Lionel Flasseur a fixé les objectifs de Partir-ici : un guide de sorties et d’activités en ligne en Région AURA. “Nous voulons que les utilisateurs deviennent des ambassadeurs car le bouche à oreille est un levier très puissant”, a-t-il ajouté. Pour ce faire, les initiateurs de l’application ont puisé dans leur base de données contenant 420 000 offres touristiques. La Région a ensuite appliqué un premier filtre dit du tourisme bienveillant. Une nouvelle orientation prise par la collectivité depuis 2018 qui prône le respect du territoire et des habitants. Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, avec l’aide des offices de tourisme, a ainsi dégagé 10 000 premières offres répondant à ces critères. Les offres devaient par exemple porter un nouveau regard sur le territoire ou faire vivre une expérience originale.

Les professionnels ont ensuite été prévenus de l’arrivée de l’application et du deuxième filtre appliqué. La Région AURA a travaillé avec l’Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire afin d’affiner la sélection de Partir-ici. L’organisme a dégagé 45 critères répartis sur les champs économique, environnemental et sociétal. Il est revenu ensuite aux professionnels du tourisme de répondre “oui” ou “non” à chacune des questions. Celles-ci concernent le recyclage, l’utilisation d’énergies renouvelables ou l’approvisionnement en produits locaux par exemple. Derrière, un nombre de coeurs (de 1 à 3) leur a été désigné dans chaque champ. Selon la quantité obtenue suite à cette auto-évaluation, les offres sont remontées au nombre de 2000. Un nombre qualifié “d’énorme” par Lionel Flasseur qui n’en espérait que la moitié pour débuter. Partir-ici compte évidemment sur l’envie des professionnels de s’améliorer au travers de cette évaluation. Cette quantité d’offres n’est pas figée et peut évoluer, sachant que tous les professionnels visés n’ont pas encore fait la démarche.

Partir-ici vise 100 000 utilisateurs en Région AURA d’ici fin décembre

Mais l’application ne s’arrête pas seulement à une sélection premium de l’offre touristique aurhalpine gratuite ou payante. Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme s’est aussi adjoint les services de 80 influenceurs. Nommés les éclaireurs, ces micro-bloggeurs représentent une communauté prête à promouvoir sur l’application le tourisme local. Comment ? Sur le même principe que celui des stories des réseaux sociaux. En haut du site, il devient possible de retrouver les vidéos et photos de ces influenceurs touristiques, engagés bénévolement pour leur territoire. “Nous avons lancé un baromètre il y a deux ans pour savoir si nos habitants étaient prêts à être des ambassadeurs, a précisé Lion Flasseur. Ils étaient 80 % à se déclarer pour le développement touristique et 46 % à être prêts à s’impliquer bénévolement. C’est un score impressionnant.” Partir-ici mise énormément sur l’aspect collaboratif de son fonctionnement pour faire la différence.

Avec près de 2 millions d’euros investis dont 500 000 euros pour l’application et sa promotion, la Région AURA affiche de grandes ambitions. Elle espère attirer 100 000 utilisateurs d’ici la fin de l’année. “Nous allons scruter les visites et le taux de rebond avec attention”, a affirmé Lionel Flasseur. Avec un temps de lecture moyen observé de trois minutes par internaute, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme est confiant. “On va rencontrer notre public”, a assuré le directeur général. Près de 300 000 euros ont été également déboursés dans un plan média. Affiches, spots radio et vidéos devraient prochainement pulluler sur tous les canaux possibles. L’agence a également noué un partenariat avec le média Brut. pour réaliser des vidéos avec des ambassadeurs.

VIDEO : le nouveau président d’Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, Fabrice Pannekoucke, présente sa future politique touristique