Toute l’actualité Lyon Entreprises

VIP
Pour remplacer à la fois Pathé et les Chinois d’IDG, le nouvel actionnaire de l’OL pourrait bien être américain…
Jean-Michel Aulas, le patron de l’Olympique Lyonnais a annoncé il y a peu qu’il donnerait prochainement le nom du ou des nouveaux actionnaires destinés à remplacer le groupe Pathé et les Chinois d’IDG. En général bien informé, le journal l’Equipe met un visage sur ce futur actionnaire : ce pourrait être John Textor, un sérial entrepreneur, présent déjà dans des clubs sportifs.

Jean-Michel Aulas était la semaine dernière aux Etats-Unis pour rencontrer de potentiels candidats prêts à investir dans son club. On sait en effet que Pathé et les Chinois d’ IDG Capital avaient signifié , le 11 mars dernier, qu’ils quittaient le navire OL et qu’ils mettaient en vente leurs participations dans OL Groupe, la société cotée portant le Club et ses actifs. Des actionnaires minoritaires, mais qui pesaient tout de même près de 40 % du capital.

On se souvient que les deux groupes ont mandaté la banque d’investissement Raine pour « évaluer leurs options stratégiques et financières concernant leurs participations respectives dans le club ».

Le groupe Pathé de Jérôme Seydoux détient 19,36 % du capital actuel d’OL Groupe et était lié au club de Jean-Michel Aulas depuis avril 1999.

La participation du fonds d’investissement chinois remonte, elle, à août 2016. IDG Capital Partners détenant 19,85 % du capital lyonnais.

Un ou plusieurs actionnaires ?

Les deux groupes disaient alors avoir « reçu des marques d’intérêt de la part d’investisseurs et privilégieront les parties souhaitant collaborer avec la direction actuelle afin de continuer à développer la vision du club et de s’appuyer sur l’héritage de l’Olympique Lyonnais ».

Reste à savoir si l’OL autorisera un seul et même actionnaire à s’emparer de près de 40 % du capital. Pas sûr : la famille Aulas, détient 27,72 % dudit capital et 29,75 % des droits de vote…

En tout cas, Jean-Michel Aulas devrait prochainement lever le voile sur le remplacement des deux partants.

« La dégringolade sportive ne doit pas être associée à une dégringolade économique. De futurs partenaires vont arriver. Il y a de la demande. Avec l’émergence de partenaires complémentaires, je vais rester. C’est du moins ce qui est prévu », avait-il annoncé en conférence de presse, courant mai.

Pour le Journal sportif l’Equipe, ce serait déjà plié : le nouvel investisseur serait un Américain de 56 ans, Joh Textot qui a fait fortune avec sa société, Facebank, dans le streaming OTT spécialisée dans le sport et qui est déjà propriétaire de Botafogo (1re division brésilienne) et du RWD Molenbeek (2e division belge).

L’action OL en hausse de 16 %

Ironie de l’histoire, si l’information est la bonne : JohnTextor est aussi co-actionnaire de Crystal Palace, l’équipe de Premier League entraînée par Patrick Vieira, avec David Blitzer, actuellement sur les rangs pour racheter… l’AS Saint-Etienne, le rival historique de l’OL qui vient douloureusement de descendre en Ligue 2.

En tout cas, Jean-Michel Aulas est pressé de finaliser cette opération pour lancer les grandes manœuvres de l’été, et préparer d’ores et déjà la saison prochaine qui serait donc celle à la fois d’une recomposition du capital du Club, mais aussi d’un retour aux premiers rangs de la Ligue 1, objectif premier après une saison plus que décevante qui voit pour la première fois depuis longtemps, avec sa huitième place en Ligue 1, l’OL être totalement privé d’Europe…

Seraient-ce ces perspectives à venir qui ont fait grimper le cours de l’OL (+ 16 % depuis le 1er janvier, à 2,32 euros), malgré cette saison sportive à vite oublier…